• Un renfloument secret (suite 4)

    Je n'ai pas été autorisé à finir l'article précédent car ils ont trouvé autre chose, m'interdire tout simplement de taper sur mon clavier. Je ne sais pas qui ça amuse, mais c'est un peu infantile... D'autant que depuis qu'ils memmerdent, ils autaient du savoir que je ne baisse jamais les bras.

    Donc reprenons. Après sa modernisation, du 1° octobre au 30 novembre1967, Il repart dans la nuit du 24 au 25 février1968. Il a embarqué 3 missiles R-21, des torpilles dont 2 types 53-59 à tête nucléaire. L'effectif normal comporte outre le commandant, 13 officiers, 70 officiers mariniers et matelots mais pour la mission embraque 98 hommes, 14 officiers mariniers et 84 officiers mariniers et matelots dont 10 hommes en entrainement qui n'ont jamais encore navigué.

    Le bâtiment est identifié par les Américains comme" GOLF  Le sous-marin américain "BARB (SS596)  722" qui surveille la zone de PETROPAVLOSK ne détecte pas l'appareillage du K-129 mais un MESSAGE émis par le soviétique pour confirmer son départ  est intercepté par les Américains qui croient alors qu'il rentre de mission (...) Un autre message devait être émis à 0 H (locale) dans la nuit du 7 au 8 mars en principe, en position 172°30' 40° N . Les Soviétiques à terre n'ayant rien reçu s'inquiètent  puis lancent des recherches  i suivies et observées par les Yankees. Ces derniers prévenus par  le SOSUS qui a enregistré les explosions suivis de bruits divers pendant une dizaines de minutes, sont à plus de 1700 miles du K-129.

    A son tour le dispositif de l'US Air Force d'écoute d'essais nucléaires '(ATTAC) enregistre une série d'explosions produites par 5000mètres de fond à la position officielle que nous avons noté précédemment.

    L'OPERATION AZORIAN

    Après de vaines recherches, par sondages les Américains situent l'épave de K-129, et la balise sous surveillance. Ils disposent de moyens d'interventions sous-marines colossaux qui sont expédiés sur les lieux. Le sous-marin nucléaire HALIBUT ('SSN 587)au cours d'une mission réalisée du 15 juillet au 9 septembre 1968. Equipé de deux systèmes FISH de 2 tonnes combinant caméras et sonar et pouvant être remorqués à grande profondeur au bout d'un câble de 7000 mètres, Le sous-marin demeurant en plongée à 60mètres, par l'intermédiaires des FISH il prend des centaines de photos. Les Américains pensent récupérer dans l'épave les missiles R-21, les torpilles nucléaires et les machines de cryptage.

    Le plus grand secret étant de rigueur, une vaste opération d'intox est mise en place, conçue officiellement pour la récupération de NODULES POLYMETALLIQUES qui pourraient devenir une future mine de minéraux indispensables à l'industrie. Puis un véritable MONSTRE de 21000 T lège et 63000 T cuve pleine, le HUGHES GLOMAR EXPLORER

    conçu et construit en 1972 à CHESTER en PENNSYLVANIE, financé par le célèbre milliardaire HOWARD HUGUES, armé par la CIA est expédié sous le nom d'opération AZORIAN sur les lieux. Ce monstre est équipé d'un moteur-électrique ( 5 diesels + 6moteurs électriques avec deux lignes d'arbres, d'une puissance de 13200 CV; vitesse douze nœuds. Equipage: 178 hommes.

    A suivre

    Google Bookmarks

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :