• 'Ukraine? Guerre civile ? et après? ('suite 2)

    J'ai eu les plus grandes peines à vous passer la page précédente car mes "AMIS" jouaient au chat et la souris: je vais essayer de continuer:

    Au jeu d'échec la force de l'adversaire ( le tacticien européen) si celui-ci ne parvient pas à la transformer en puissance!  Son muscle flasque ne sert à rien si l'énergie, la volonté manquent et si le cerveau du joueur adverse, paralysé par la multitude de ses centres de décision, la lenteur de ses procédures institutionnelles, est incapable de réaction rapide, cohérente, adaptée. La psychologie tient une place essentielle au jeu d'échec. Quand un joueur a pris l'ascendant, acculant l'autre à la réaction défensive, imposant son rythme, il est rare qu'il perde sa position dominante avant l'IMPARABLE MAT...Le joueur d'échec pousse ses pions INLASSABLEMENT.(( Si elle se prépare pour l'Ukraine, la "messe" est dite pour la Crimée, dit le général Vincent DESPORTES)) A l'ouest, on préfère OUBLIER cette politique du FAIT ACCOMPLI que nous n'avons ni les MOYENS MILITAIRES, NI LA FORCE MORALE DE REFUSER. Poutine est vraiment l'héritier de STALINE et le peuple russe a retrouvé sa fierté de soviétique. Un combat de longue haleine nous attend. Sans un changement RADICAL et RAPIDE,Nous risquons comme en 1940 de  subir un cataclysme qui achèvera notre civilisation décadente par un KO.

    A suivre

    Google Bookmarks

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :