• Tonton (suite et fin)

    Lors de la campagne de 1981, peu d'amis du candidat connaissent alors sa liaison avec Anne PINGEOT, séduite vingt ans plus tôt alors qu'adolescente, elle passe des vacances avec ses parents à HOSSEGOR. Colocataire dans le 6° arrondissement de Paris, d'un appartement avec des camarades étudiantes, les filles respectent la consigne car un soir sur deux Tonton sonne à la porte qu'Anne se réserve d'ouvrir. Mais une nuit  l'une d'entre elles  tombe dans la salle de bain sur un homme nu. ((O pardon monsieur!)) C'est Tonton à poil. Il faut attendre qu'Anne , à 30 ans tombe enceinte, pour que son père furieux , la persuade enfin d'emménager rue JACOB... non loin de la rue de Bièvres où le couple Mitterrand a élu domicile. C'est là que MAZARINE née le  18 décembre 1974, dans une clinique d'Avignon, où sa mère a accouché seule, tandis que son père était en vacances à LATCHE.

    Là aussi, au coin du boulevard Saint Germain- que 7 ans plus tard, le chauffeur du Président le déposera CHAQUE SOIR. Mais bientôt cette "deuxième famille" s'installera quai BRANLY, dans un immeuble appartenant à l'Etat. Elle passera ses week-ends au château de Souzy-la-Briche ( Essonne). A Noël, elle descendra le NIL sur le yacht du président égyptien MOUBARAK telle une reine ( entre puissants de ce monde la fille du sultan français prend son pied). Pour le réveillon du 31 décembre , à LATCHE restera sacré.  Aux vacances d'été, Mitterrand les partagera entre sa bergerie landaise et GORDES ( Vaucluse) où il a fait construire une maison pour Anne et Mazarine.

    Lors de ses(...) obsèques , "la France, émue aux larmes" (...)scrute le 11 janvier 1996, la double famille de son sultan: mari attentif, soucieux de téléphoner à Danielle chaque jour, et mari jaloux de sa seconde épouse, Anne. Philippe SOLLERS , l'écrivain voit en madame PINGEOT, la conservatrice du musée d'Orsay choquée par les dessins érotiques de Rodin, tentant d'enfermer dans le conformisme un monarque libertin. Atteint d'un cancer, Tonton ne peut plus s'offrir chaque soir, en se faisant conduire successivement au domicile de trois belles, ce que son chauffeur appelait:(( une ENTREE,un PLAT, un DESSERT.)) .(les accus sont vides)

    Selon les mots de Laure ADLER conseillère à l'Elysée, 1994 est l'année des adieux. Pour libérer Mazarine de sa prison du secret, il lui offre la couverture de Paris-Match en novembre 1994. Au préalable au sommet du G7 , où il fait attendre le président REAGAN,  en savourant un chocolat  avec sa dernière maîtresse Christina FORSNE, journaliste suédoise, ultime papillon capturé dans son filet. Celle-ci provoquera un esclandre, criant à des policiers:(( je suis la maîtresse du Président de la république)) provoquant un FLOP qui la raya du harem. Quant à Mazarine elle lui lancera fièrement:(( Toi tu n'es pas capable d' aller jusqu'au bout de tes choix)) le Don juan baissera la tête. Aucune femme ne lui avait parlé comme ça...FIN

     

    Google Bookmarks

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :