• Terrible destin des Kurdes

    Un peuple de 40 millions de personnes, écartelé par des traités inhumains en Turquie, Syrie, Irak et Iran. Dont seul le nord de l'Irak, constitué en région autonome, est administrée dans le nord par le PDK (Parti démocratique kurde) et le sud par l'UPK ( Union patriotique kurde). En fait, les Kurdes se répartissent dans d'autres Etats également,mais ne sont pas reconnus autrement que dans le nord de l'Irak sous  forme d'autonomie. En 1939, la France administrant sous tutelle la Syrie a donné le SANDJAK peuplé de Kurdes ( ANTAKYA,ISKENDEROUN,nord ouest de la Syrie) à la Turquie (...), alors que même ALEP était peuplé de nombreux Kurdes, ainsi que le nord est de la Syrie. Le KURDISTAN, pays des Kurdes, s'étend en Turquie ( SIRVAN, VAN, BINGÖL) en IRAK, en IRAN et en Syrie. Le sort des Kurdes qui auraient mérité d'être reconnus avec leur identité, leur langue et leurs traditions est dramatique. Aussi ne faut'il pas s'étonner du combat qu'ils continuent à mener, surtout contre les Turcs. Leur leader,(PKK) capturé par l'Armée turque moisit en prison, alors que ses partisans poursuivent une lutte armée meurtrière. Leur histoire est donc plus que complexe, car leur identité n'étant pas reconnue, ils sont l'objet de discrimination, voire de persécution, dans l'indifférence internationale.

    Récemment, les Syriens ayant abandonné le nord-est de leur territoire, les Kurdes y étant majoritaires ont pris les armes, sans violences, et se trouvent dans une situation peu enviable, entre les rebelles dont ils ont souvent pris le parti, semble t'il, sans que pour l'instant, les troupes de Bassar al Assad ne les  combattent. Situation conforme à ce qui se passe très souvent au Proche Orient plus compliqué encore que les Balkans. Se doublant d'un problème ethnique voire religieux quand ils sont répartis entre sunnites et chiites...Selon l'issue de la guerre civile en cours en Syrie, il est probable qu'ils revendiqueront leur indépendance, ce qui va aggraver encore plus l'instabilité de la règion...L'impuissance de l'ONU face aux Russes et aux Chinois, quoi qu'il arrive... risque de favoriser les sunnites intégristes irakiens, alliés d'Al Qaeda dont l'influence s'accroit actuellement de façon inquiétante,  se manifestant sous la forme d'attentats de plus en plus meurtriers.

    La position des Russes désirant conserver leur base navale de LATROUS en Syrie, si elle s'explique par l'appui qu'ils apportent à leur allié syrien, avec lequel ils entretiennent un commerce d'armement annuel de DEUX MILLIARDS de DOLLARS, risque de devenir inconfortable, voire incohérente suivant l'issue de la guerre civile et de l'hostilité internationale "VERBALE" actuelle...Quant aux Chinois jouant impunément aux CAÏDS, ils poursuivent leur implantation"COMMERCIALE"  sans douleur...

    Google Bookmarks