• SEA BASING dans la stratégie navale américaine.

    Lors du débarquement en Normandie  (1944),  les  Américains  ont  amené  de véritables quais portuaires en béton, à portée des plages de débarquement, ce qui avec le mauvais  temps n'a  pas  été  une  mince  affaire.  Aussi   en  ont-ils   tiré   les enseignements aboutissant au SEA  BASING. Dans un récent article nous avons signalé la colossale flotte affectée à ces missions, capables de couvrir toute la planète. Il faut  cependant  reconnaitre  qu'en 1991,  ils  avaient  déployé  une flotte  de FAST SEA/LIFT  récente de 172  bâtiments simultanément  en mer le 2 janvier  1991!

    Mais    sans  rencontrer de  véritable  opposition  des  Irakiens  bien  incapables  de   résister    à  cette  armada.  Cependant  la  projection  stratégique   EXIGE  une   PROTECTION  qui n'a plus  été  remise  en  question  depuis   la  BATAILLE  de  l'Atlantique  par les ennemis!  mais  cela ne signifie  pas qu'elles  ne le seront pas   à  l'avenir...La  destruction des grands  navires  de  transport  (  certains de 200.000 T), sera  toujours  une TENTATION  permettant de mettre hors service  de   GRANDES  QUANTITES  de  matériels,  d'armements   et   de   véhicules appartenant  aux   forces   terrestres   avant  qu'elles  ne  soient   organisées à  TERRE.  Leurs  ennemis  sont  multiples:  missiles,  sous-marins,  mines diverses...

    Aussi  les américains  ont-ils  choisi de rester centrés sur la conduite de convois permettant  de protéger  les bâtiments. il  faut  rappeler que lors  de  la seconde guerre  mondiale,  l'Amérique   avait  fait construire  2751  LIBERTY  SHIPS  DE TRANSPORT!!! ( Soit  UN  et  DEMI  PAR  JOUR,  permettant   de   compenser largement  les  pertes  enregistrées). Il  semblerait  que la  résistance des grands bâtiments  de  transport  devraient leur permettre d'encaisser  des  tirs  tout  en conservant une certaine flottabilité (...) La  taille et le  déplacement  d'un navire seraient  ainsi   des facteurs de  sécurité... Des bâtiments de plus de 250 m de long et  de plus de 200.000 tonnes ! sont  TRES  au-delà   des caractéristiques "rustiques"  des  Liberty Ships, car  nécessitant  une  forte  concentration  de  feux  adverses. Mais une fois  parvenus à destination,  ces bâtiments effectuant une  mission de transport stratégique  font  alors face à des  contraintes diverses.Trouver des ports capables de recevoir les navires  est une contrainte majeure.Fréquemment  certains bâtiments  doivent rester au mouillage en attendant la libération d'une place à quai. Ce goulet  d'étranglement   logistique  représente également  une vulnérabilité majeure car les bâtiments sont  susceptibles  d'être attaqués  facilement suivant  la proximité géographique du théâtre des opération. On ne peut comprendre la puissance américaine sans tenir compte de celle de la flotte STRATEGIQUE de TRANSPORT reposant sur 3 PILIERS:

    1/ Le Maritime  Sealift  Command (MSC)  de  l'US  Navy, gérant  des  navires IMMEDIATEMENT  DISPONIBLES et ARMES en  permanence par des équipages mixtes, civils  et militaires. mais le MSC gère également bien d'autres navires: navires-hôpitaux, navires de renseignements, navires d'écoute de sous-marins,   remorqueurs, câbliers,  etc.. 

    2/ Le Ready Reserve Force (RRF) comprenant des navires de transport pouvant être activés dans un délai de 5 à 20 jours suivant les besoins. Leurs équipages sont INTEGRALEMENT CIVILS. mais en mer , sous l'autorité du MSC. Outre des cargos, la RRF gère deux soutiens d'aviation T-AVB, des navires-grues ou des bases   pétrolières  approvisionnant  les  troupes  débarquées   depuis  le large.

    3/ La maritime Preposition  Force (MPF), dotée de navires armés par des civils assistés par des membres du MSC. Généralement basés  au large de GUAM, de DIEGO GARCIA et en Méditerranée. Bases de prépositionnement flottantes pour le matériel et le ravitaillement en carburant notamment des unités de l'Army  et des Marines.  

    A suivre

     

    Google Bookmarks

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :