• Retour à l'Ente Cordiale (suite")

    Malgré les difficultés liées aux contraintes budgétaires, la coopération des industries de défense françaises et britanniques reste une réalité à travers divers programmes conduits avec succès, en plus du canon de 40m/m, du Watchkeeper, le missile ANL léger antinavire. D'autres initiatives peuvent prolonger l'entente franco-britannique: les écoles de formation, les programmes industriels de transport tactique et de drones de combat furtifs, ou encore les moyens de renseignements constituent des voie de coopération prometteuses. Certes les difficultés techniques et le contexte financier actuel ne facilitent  pas ce programme...

     Les défenseurs britanniques et français sont engagés à tous les niveaux pour faire des accords de LANCASTER HOUSE et de la CJEF des opportunités concrètes pour relancer l'EUROPE de la DEFENSE, cette arlésienne dont les Etats orientaux commencent à regretter l'absence de réalisation vraiment concrète devant la nouvelle situation créée par la question ukrainienne et surtout les suites possibles...Les Européens doivent se souvenir de 1939 et bien en  tirer les leçons. Une mutualisation des industries d'armement s'impose entre Suède, Allemagne et France, voire même avec la Pologne consciente de la situation et n'ayant pas baissé les bras .Tous les partenaires de l'OTAN sont concernés, aussi ne doivent-ils pas tout attendre des USA occupés "AILLEURS".

    Google Bookmarks

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :