• Quousque tandem abutere patienta nostra!

     Rien que pour taper le titre j'ai du me farcir les jeux infantiles de mon censeur. C'est dire que tel un morpion de service,  il s'attache à sa proie. POURTANT N'AYANT PAS L'HABITUDE DE TIRER SUR L'AMBULANCE, je ménage notre bienheureux président (qu'Allah le protège du mauvais temps qui s'annonce et des imprévus!) Mon domaine, vous avez compris, ma passion, depuis mon adolescence, ce fut la France et rapidement à cause des nazis, la plongée dans la guerre juste après mon premier bac. Car en ces temps où nous devions vaincre car nous étions les plus forts: le bac se jouait en deux coups.

    En vérité, commencer la guerre à 15 ans , et qui plus est, dans la Résistance, puis commander une centaine à 16 ans, n'est pas la meilleure voie pour entrer dans l'Armée, ni d'ailleurs dans l'administration comme j'eus l'occasion plus tard de m'en rendre compte. Mon vénéré Président de Promotion à Coëtquidan, le général d'Armée WILFRID  BOONE ( qu'Allah le protège et l'accueille dans son paradis!) me disait toujours;" tu n'es fait ni pour travailler derrière un bureau, ni pour être un bon militaire: tu as trop besoin d'action. Tu es un officier atypique. Tu as quand même eu beaucoup de chance car tu as rempli des missions passionnantes et tu en es sorti vivant... Là haut concluait-il en désignant le ciel, quelqu'un t'a toujours protégé..." C'était vrai, mais j'étais croyant. De plus, je n'ai jamais eu d'autre ambition personnelle , que de servir mon pays, et même dans ma deuxième carrière qui fut sportive. Des concurrents disaient que je me battais comme si c'était la guerre . J'ai dopé mes gars :"Vous courez pour le pavillon!" Mais concluait ce géant de deux mètres et peut-être plus... Tu as une trop grande gueule, c'est bon sur le terrain, mais on ne fait pas tous les jours la guerre... Sacré Wilfrid, tu étais avec quelques autres, dont feu mon ami HELIE DE SAINT MARC ( certainement au ciel!) mes héros avec la série de nos disparus à DIEN BIEN PHU...

    Mais que sommes nous aujourd'hui les rares survivants de ces années terribles dont nous fûmes le bois dont a fait des flûtes? VOS GUEULES là-dedans! Fermez le ban!

     

    Google Bookmarks

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :