• QUID des RESERVES?

    Toute armée digne de ce nom doit posséder des RESERVES dans toutes les ARMES pour un minimum d'efficacité. L'armée française du temps où elle représentait une force digne de ses traditions dépassa le million d'hommes. Lors de sa professionnalisation, indispensable à notre époque,  et donc nécessaire, a connu une diminution drastique  du nombre de réservistes. En dehors de la Gendarmerie qui semble disposer de réservistes  en nombre acceptable par rapport à ses effectifs d'active, l'armée de Terre a été rabotée à un maximum intolérable, pour des raisons budgétaires. Or il se trouve que pour la guerre que nous imposent les djihadistes, il nous faudra des effectifs de  réservistes beaucoup plus importants (euphémisme...)

     

    Lorsque j'ai démissionné de l'Armée, j'étais le second du Colonel BELLEC commandant le Régiment de Marche du Tchad, qui fut un régiment célèbre de la Deuxième Division Blindée aux ordres du non moins célèbre Général LECLERC durant la seconde guerre mondiale. EN 1966, l'armée en général avait  été châtrée , maltraitée, et j'en donne des détails dans la "Saga d'une génération sacrifiée". Après avoir participé à la création de l'armée sénégalaise, je suis rentré en métropole découvrant avec effarement la situation de nombreuses unités et de l'atmosphère qui y régnait. Beaucoup de camarades sont restés dans l'armée pour la gamelle, bien que partageant mon opinion. De nombreux jeunes officiers préparaient alors leur retour dans la vie civile, au détriment de leur mission. L'état d'esprit des appelés était déplorable , ça sentait 1968...

    Cependant je n'ai jamais cessé , bien que dégagé de toutes charges militaires, de penser à cette armée qui avait été ma famille depuis mes 15 ans  d'engagement dans la guerre. Aussi  si j'ai trouvé nécessaire la professionnalisation , j'ai tout de suite vu le trou causé par la diminution de nos réserves. Jamais les armées françaises n'ont été aussi démunies dans le domaine du personnel des réserves ainsi que  des unités combattantes qui  fut une véritable hémorragie, dont la suppression des garnisons entraina des conséquences dont les collectives locales pâtirent dans l'INDIFFERENCE GENERALE.

    Sur le plan moral, la suppression du SERVICE MILITAIRE NATIONAL provoqua un véritable désintérêt de la chose militaire. Son remplacement par les  RIDICULES journées d'information se révéla COURTELINESQUE. Son rôle social important s'effaça, malgré la bonne  impression  que  la population  avait de cette armée devenue lointaine . Et la population crut que le problème de de la défense ne concernait plus que les militaires.  L'isolement de ceux-ci devenus professionnels eut des conséquences qu'on peut mesurer aujourd'hui, non seulement au niveau national mais également européen. IL n'existe toujours pas de DEFENSE EUROPEENNE. Nos gouvernants acculés par la crise, n'ont plus les moyens de RECONSTITUER une armée digne de la nation. PIRE, ils ont continué à RABOTER l'Armée de façon IRRESPONSABLE.

    Pire encore , les Européens ont abandonné  nos troupes dans leurs engagements en OPEX, absolument nécessaires à la défense de l'Europe, que ce soit au MALI ou en Centrafrique, et au Proche Orient quand la population connaitra la vérité, elle comprendra, car on a continué à l'ENFUMER. Les excuses invoquées sont inadmissibles témoignant d'un total manque de solidarité et une irresponsabilité que nous risquons de payer CHER. Dans la guerre que nous menons contre le terrorisme djihadiste, REBELOTTE, les petits Français sont à nouveau "au charbon" et les Européens n'ont toujours RIEN COMPRIS, car s'ils avaient  mesuré les risques actuels, ils seraient sans doute présents à nos cotés; c'est d'ailleurs l'opinion des officiers allemands et britanniques  ainsi que  des Polonais. Mais les militaires doivent la fermer,  ce qui devient de moins en moins vrai devant le danger dont l'aggravation qu'ils évaluent actuellement  est préoccupante...

     C'est si vrai que le petit sinistre de l'Intérieur en a subitement pris conscience alors que nos moyens sont ABSOLUMENT INSUFFISANTS pour défendre l'Europe.  Conscient de cette situation j'ai proposé dans un courrier à mes camarades de Promotion de réfléchir à la création d'une GARDE NATIONALE (style américain ou Suisse). Hélas le budget ne le permettait pas . Ou alors la constitution d'une réserve militaire  de volontaires encadrée par des retraités et des BENEVOLES, on m'a pris pour un illuminé. L'absence   de réserves fiables en cas de conflit symétrique  d'intensité, est plus qu'une LACUNE, mais témoigne  d'une  GRAVE IRRESPONSABILITE .

     

    Google Bookmarks

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :