• Poutine roujours tchékiste 'suite3)

    Quand BUSH évoquait avec Poutine la répression des journalistes, russes, ce dernier citait une liste des journalistes américains limogés par leurs rédactions, comme si la maison blanche en était responsable. Champion de la gueule de bois, digne d'un Kroutchev. Le pauvre Bush TOUJOURS AUSSI PSYCHOLOGUE  a mis du temps à comprendre. Quand on pense que ce type a gouverné les Etats-Unis, ça fait froid dans le dos. Son erreur fut de considérer qu'il pourrait continuer à poursuivre sa relation AMICALE avec ce tchékiste attardé, PIRE! TOUT EN PROMOUVANT SON PROGRAMME "DE LUTTE CONTRE LA TYRANNIE DANS "L'EX URSS"!!!!( Ce type était vraiment obtus...) En avril 2008, à BUDAPEST, il fit même le forcing pour OUVRIR SON PLAN D'ADHESION à l'OTAN (...!) pour la GEORGIE et l'UKRAINE (DINGUE!) Fort heureusement, il ne fut pas suivi par la France et l'Allemagne, inquiètes des réactions russes à juste titre. fallait-il qu'il soit con, il n'y a pas d'autre mot pour le qualifier.

    Le message ne pouvait être pire; l'Ouest agitait une perspective d'élargissement à venir, mais sans DONNER DE GARANTIE à KIEV et à TBILISSI!!!. L'INCROYABLE ARROGANCE AMERICAINE  et la PUSALLANIMITE européenne + les PARANOÏAS russes ( j'allais dire soviétiques) étaient en train de concocter un COCKTAIL EXPLOSIF! BUSH le comprit le 8 août 2008. depuis PEKIN où il assistait aux Jeux Olympiques, il apprit que  des CENTAINES de CHARS russes avaient foncé sur la petite GEORGIE, pour répondre à l'attaque déclenchée par le président SAAKACHVILI, (un autre ahuri) contre la république séparatiste d'ASSETIE du Sud, en réaction à des provocations Ossètes. Rencontrant Poutine Bush lui dit:(( je vous avais prévenu que  SAKACHVILI avait le sang chaud)). ((Moi aussi , répondit Poutine, j'ai le sang chaud!))- Non Vladimir, VOUS AVEZ le SANG FROID, asséna l'Américain, commençant à découvrir le personnage qui avait préparé, et minutieusement "planifié" la réaction russe.

    Pas un haut responsable Américain ne plaida pour une intervention. Un conflit frontal avec la Russie eut été inacceptable et dangereux pour la paix mondiale. Après maintes gesticulations américaines se couvrant de ridicule, et une médiation de Nicolas SARKOZY,le flan retomba,. la leçon était claire, personne en Occident n'était prêt à se battre pour TBILISSI. Dès son arrivée au pouvoir,  BARAK  OBAMA changeant de style, laissa d'ailleurs l'Union Européenne se démerder  en première ligne avec sa politique de voisinage dans l'ex-empire soviétique, favorisant un redémarrage des relations russo-américaines sur des sujets d'intérêt commun, comme le désarmement. En prônant même un PARTENARIAT STRATEGIQUE avec MOSCOU, tout en ignorant son projet central de reconstitution d'une EURASIE RUSSE, PEU OU PROU DANS LES FRONTIERES DE l'URSS. OBAMA était encore un naïf :(( nous continuions de penser que la Russie avait le même intérêt à la stabilité que nous, ALORS QUE CE REGIME PROSPERE DANS L'INSTABILITE ( bien vu mon neveu) L'Amérique,  toujours aussi psychologue, continuait à SOUS-ESTIMER la CAPACTE DE NUISANCE DEMOSCOU, ne voyant pas que la RUSSIE "AVAIT QUITTE L'ORBITE OCCIDENTALE" pour" son propre SYSTEME SOLAIRE".

    Il faudra l'annexion brutale de la CRIMEE et la déstabilisation PROGRAMMEE de l'UKRAINE ORIENTALE( en attendant mieux...)pour que l'Amérique PRENNE LA MESURE DU PROBLEME RUSSE... Après 25 ANS D'UN DIALOGUE DIFFICILE, S'OUVRE UNE NOUVELLE ERE DE CONFRONTATION, LAISSANT WASHINGTON DESEMPARE FACE A UNE RUSSIE REVISIONNISTE ET SURTOUT AGGRESSIVE (même pas PEUR!) VLADIMIR BOUKOVSKI, dissident réfugié en Angleterre, observe avec inquiétude le nouveau face-à-face Russie-Occident::(( Poutine et sa clique veulent une forme de RESTAURATION de l'URSS ( sans le communisme), mais une DICTATURE, une revanche rétablissant le FONDAMENTAUX DU SYSTEME comme la CENSURE et l'ARBITRAIRE, AVEC LE CONTRÔLE DES VOISINS( STALINE NOUS VOILA!)

    (( pour lui, les HOMMES QUI ONT REPRIS LE POUVOIR ONT DES MYTHES PLEIN LA TÊTE. ILS PARLENT de LA GRANDEUR de l'URSS, OUBLIANT QUE MÊME LE PAIN MANQUAIT dans cette grande Union! Ces anciens du KGB( car ils sont toujours présents et à des postes clés:) limités certes et AIGRIS, ne comprennent toujours pas que l'URSS était CONDAMNEE à l'AUTODESTRUCTION... ALORS de CRIER AU COMPLOT! ILS VEULENT FAIRE PEUR! Lâche-t-il ironique et amer))

    A suivre

     

    Google Bookmarks

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :