• On peut toujours rêver

    Dans les conférences organisées par l'OTAN, ou l'Union Européenne, on a souvent entendu que la CRISE ECONOMIQUE imposant des RESTRUCTURATIONS en profondeur ("bel euphémisme"), cela DEVRAIT pousser les Etats vers plus d'INTEGRATION de leurs forces. Les structures seraient RATIONALISEES et on observerait des avancées vers une réelle "DEFENSE EUROPEENNE!( bravo, mais avec quelle organisation unifiée?)

    Mais à force de REDUCTIONS BUDGETAIRES, et de STRUCTURES DE FORCE,, rares sont les Etats  encore capables de PESER MILITAIREMENT (ce dont le tovaritch Poutine se gausse pour pousser ses pions). Que signifie donc le rapprochement, aussi rapide que substantiel des FORCES ALLEMANDES et NEERLANDAISES? Simplement que ce noyau d'une soi-disant "défense européenne intégrée" est TOUT , sauf PRO-EUROPEEN. La mesure MANAGERIALE, sacre le retour des Pays Bas vers une POSTURE CENTREE SUR LA DEFENSE TERRITORIALE. Sans concours des autres ETATS, qui peut croire qu'il en soit autrement si chaque Etat fait sa petite entente, c'est vraiment n'importe quoi. La Défense européenne doit être un TOUT coordonné et synchronisé au SOMMET!

    Secundo, les annonces de début juin 2013 pourraient constituer les prémices d'une "MITTEL-EUROPA de la Défense", centrée d'un retour sur la DEFENSE TERRITORIALE... pourquoi pas avec les Tchèques, la Slovaquie, l'Autriche ,  la Roumanie et la Bulgarie? Quel expert compétent peut encore croire à un tel melting-pot? Sans la participation coordonnée de TOUS les Etats de l'UE sous un même chapeau? Il ne faut pas croire à l'efficacité d'un tel amalgame, simplement destiné à une défense territoriale : comme en 1940? C'est un programme stratégique un peu léger...La prochaine guerre sera différente et réclamera une autre organisation, exigeant une cohésion INDUSTRIELLE, la STANDARDISATION des matériels, et surtout la préparation poussée de la lutte contre l'ennemi intérieur dont il faut redouter le travail de sape en cours; il ne faut pas  se tromper de guerre.

    La Pologne par exemple, ne figurerait pas dans LEUR PLANING? Alors que cet Etat a engagé une spectaculaire modernisation de ses forces! Certes, concernant les "PAUVRES Etats du sud"(...) ne pas les compter est non seulement humiliant malgré leurs faibles budgets, mais notre analyse de leur potentiel disponible n'est pas négative, car ile sont conscients de leurs lacunes mais  des efforts sont effectués , par exemple, l'Italie pour la marine, et ils sont disposés à jouer le jeu . Ces Etats pourraient constituer des unités d'infanterie spécialisée pour la composition d'une MASSE qui sera absolument indispensable à la maitrise du combat URBAIN et du contrôle des voies de circulation.

    D'autre part, la France et l'Angleterre ayant renforcé leur alliance militaire par le traité de LANCASTER HOUSE, doivent être intégrées dans cette défense et COORDONNEES avec toutes les forces européennes, sinon cette défense n'a aucun sens; en tous cas , seule la grande Bretagne a répondu en PREMIER aux demandes d'aide lors de  "SERVAL". Car au-delà du TRANSPORT et du RENSEIGNEMENT, elle a expédié des "FORCES SPECIALES". Il semblerait donc que c'est l'Allemagne "POURTANT FRILEUSE" qui soit à la manœuvre  ( qui sait? pour se dédouaner?) de même que cette idée des Flamands de se constituer une ARMEE ORANGE à laquelle les Belges sont hostiles! Mais où va-t-on? Qui commande dans ce cirque? De cette pétaudière, nos populations ne sont pas informées; il est temps qu'on devienne sérieux, car l'absence de stratégie européenne crédible est GRAVE. La préparation MENTALE de nos peuples est indispensable et urgente, car ils sont loin d'maginer les risque de toute IMPROVISATION en matière de DEFENSE.

     

    Google Bookmarks

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :