• Nouvelles de Centrafrique

    Alors que l'indifférence demeure presque générale, quant aux CONDITIONS de vie précaires des soldats de la force "SANGARIS", l'opération apparait comme de plus en plus "HASARDEUSE" de la part de Paris...D'autre part , l'usure des véhicules , les équipements et des tas de détails faisant la vie quotidienne de soldats placés dans cette situation ubuesque se révèlent, alors qu'on ne pourra pas de sitôt remplacer véhicules à bout de souffle en particulier...On aurait voulu écœurer des combattants PROFESSIONNELS au XXI° siècle on n'aurait pu faire mieux!

    Bien que des engagements relativement faibles au début, aient eu lieu au départ, on notera que pour une opération de" STABILISATION"( j'aime l'euphémisme), il furent souvent plutôt intenses contre des bandes armées déchaînées. le 5 mai dernier, un accrochage d'une patrouille française forte de plusieurs sections d'infanterie motorisée contre des combattants "non identifiés" opposa nos gens à des combattants musclés. les combats durèrent trois heures. Nos soldats durent faire usage d'une importante puissance de feu pour en venir à bout;  missiles ERYX, mortier de 81m/m, et même le tir guidé d'une bombe GBU-12 par un MIRAGE 2000. tant l'armement des nnemis-RPG-7, Mitrailleuses lourdes de14, 5m/m sur pickups, témoignent d'un DURCISSEMENT GENERALISE des opérations, y compris celles présentées comme du "SIMPLE  MAINTIEN DE L'ORDRE"( il y aurait des trous dans les renseignements? Une colonne de pickups ?)

    Paris est prévenu: si les combats devaient s'intensifier, et que la relève de l'ONU ne se mette en place qu'en SEPTEMBRE, nos hommes sont appelés à combattre contre des durs, armés d'armes lourdes, apparemment aguerris, et décidés à en découdre. La question des EFFECTIFS va se poser et des armements adaptés, et en quantité suffisante. Ce ne sera plus une affaire de gendarmes ou de CRS . Vu la qualité des contingents africains (entre nous, NON MOTIVES), une fois de plus nos soldats seront isolés face une situation qui se dégrade sans que nous fussions prévenus (!!!)D'après des renseignements dignes de foi, même les soldats du GRAND Nigéria sont loin de faire le poids contre BOKO HARAM, alors les autres détachements sont du type gardiens de dépôts. Ce sont des bandes venant du Sahel, des guérilleros entrainés et résolus qui s'ajoutant aux milices chrétiennes locales déchainées foutent un sacré bordel. Il ne sera pas facile pour des chasseurs à réaction de bien repérer les salopards dans la végétation  qu'ils savent utiliser.

    Google Bookmarks

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :