• Mer de Chine (suite 3)

    Le  11  septembre  2012,   les  Japonais  ont nationalisé     les   îles  objets des revendications chinoises, provoquant l'ire des Chinois. En effet cet archipel jouit non  seulement  d'une  position  géostratégique (  proximité   de TAÏWAN et du continent , mais posséderait d'importantes ressources d'hydrocarbures   ainsi que des réserves halieutiques. Aussi les provocations chinoises ont-elles continué plus que jamais. Un pas supplémentaire a même été  franchi  le  13  décembre, avec l'envoi d'un bimoteur chinois HARBIN Y12 qui a pénétré l'espace aérien japonais enveloppant les îles. Le culot des" fils du ciel" n'a pas de limite , car après cette violation, le ministère des Affaires Etrangères Chinois a déclaré que  ce  survol était  PARFAITEMENT NORMAL! La Chine demandant au Japon de d'arrêter SES ACTIVITES ILLEGALES!!! les îles DIAOYU faisant partie INTEGRANTE de la Chine depuis des TEMPS ANCIENS! ce qui n'est pas sans rappeler la situation d'Israël en Palestine... C'en  est  au  point  que  le  Japon  a étudié  la possibilité d'un tir de semonce, donc expédiant d'envoyer 4 AVIONS E-767 AWACS sur la base de NAHA et 13 HAWKEYE à MIYAKOJIMA pour  assurer  une veille permanente autour des SENKAKU.

    Par la suite , une frégate  chinoise  a  accroché  avec  son   radar  un   destroyer japonais  patrouillant  près des iles le 30 janvier. Acte MEDIATISE par les japonais afin de prouver les intentions  hostiles  des  Chinois. Comme  c'est  une  attitude FREQUENTE, le risque d'ESCALADE apparait comme possible... Mettant les Russes dans le coup, des manœuvres  russo-chinoises se sont déroulées en mer JAUNE! Malgré leur coté infantile , ses provocations permanentes inquiètent tous les Etats voisins, car les Russes également ne jouissent pas d'une bonne réputation dans cette région... Les  guerres  passées  russo-japonaises, entre  autres,  n'ont  pas encore   été  gommées  par les  japonais...

    La menace russe  est  cependant moins  prégnante. Après le  chaos  résultant de l'effondrement  de l'URSS,  la Russie  a engagé  une réforme militaire à partir de 1997. En Extrême Orient, elle a créé en 2010, le District militaire de l'EST, afin de mieux restructurer et diriger ses forces, "IMPORTANTES", au voisinage immédiat du japon dont la marine  est une des priorités de POUTINE...Ainsi au 1° octobre 2012, la flotte d'Extrême orient comprenait 28 sous-marins et grands navires de surface,,3 SNLE, un croiseur lance missiles  de  la   classe SLAVA+ 7 destroyers lance missiles. Le  SNLE de la classe  BOREL, le  YOURI  DOLGORUKIY entré en service  en 2012  a été  affecté  en  Extrême Orient.

    Par ailleurs, le général russe MAKAROV avait déclaré acheter en  décembre  2010 des bâtiments de projection et de commandement (BPC) du type MISTRAL dont la France a déjà livré un premier exemplaire  issu  des  chantiers  de  saint  Nazaire. Soi disant pour "la défense" des îles KOURILES du SUD (...) toujours considérées par Tokyo comme TERRITOIRES DU NORD.  Querelle empêchant toute signature d'un traité  de  paix  avec  la  Russie.  MEDEVEDEV, en  inspection  sur  l'île   de    KUMASHIRI  en  novembre 2010 a décidé de moderniser les forces sur place, de l'ordre   de  3500   hommes  et  de  les  réactiver. Le  29  novembre  2011, 24  navires, y compris des lance-missiles  de classe  SLAVA et le croiseur VARYAG sont  passés par  le détroit   stratégique de LA PEROUSE, entre HKDAIDO et l'île russe de SAKHALINE? Soulignons que  le réarmement de cette flotte est limité.

    A suivre

    Google Bookmarks

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :