• MALI

    Nous apprenons que de l'accord de PAIX, toujours en attente, dépendrait le développement de la STABILITE POLITIQUE, avec le redéploiement de l'administration malienne (je leur recommande casque lourd et GILET PARE-BALLES). Le gouvernement français vient d'admettre qu'avec les 8500 (moins 32, voire plus) et les forces françaises stationnant au Mali, "ON" ne pourrait jamais couvrir les CINQ Etats du Sahel. En effet, aucune armée de ces Etats n'est capable de faire peur aux islamistes résolus et fanatiques. De plus, les soldats maliens ne sont pas chauds pour s'établir dans le nord après les raclées qu'ils y ont subies.

    Mais il y a mieux encore; ne parlons pas des effectifs qui seraient nécessaires pour un maillage crédible d'une zone vaste comme l'Europe, où il faudrait au minimum disposer d'une douzaine de POINTS D'APPUIS de base  d'où rayonneraient des forces d'intervention. Les groupes rebelles toujours INSTALLES dans des zones faisant TÂCHES d'HUILE , suivant le modèle DAECH, ils ont même implanté une ADMINISTRATION, la leur, qu'il faudra détruire en allant les éradiquer. Pour ce faire , la terreur doit changer de camp, sinon nous pourrons longtemps, pisser dans un violon!

    Google Bookmarks

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :