• Les cloportes

    Je vais essayer de refaire ma première page  supprimée pour que vous puissiez comprendre mon précédent article. Lors de notre dernier championnat du monde de Half-tonner à POOl en Grande Bretagne, nous avions emmené dix bateaux avec des équipages en forme qui entrèrent dans le port sous spi jusqu'au bout , dans un beau ballet. Michel et moi à bord d'une magnifique vedette prêtée par un de nos FANS devaient entrer dans le port un peu avant la flotte arborant la flemme normande , jaune avec ses deux léopards, ce qui attira le capitaine du port excité par une curiosité légitime, nous demandant quel Etat nous représentions:((comment m'étonnai-je , vous ne connaissez pas la bannière de Richard cœur de Lion, le conquérant?)) - Oh boys! s'écria le bonhomme en courant prévenir ces messieurs du club:(( These bloody frogies  are coming to win!))

     

    A cette époque , l'Angleterre était en grève pratiquement générale et le personnel du club en était. Donc pas de service , ni en hôtellerie ni au restaurant.  Nous eûmes TOUT gratuit...Nous étions en train de prendre nos quartiers  Michel  et moi, quand un mignon jaugeur britannique d'une politesse  exquise  vint  nous demander de le suivre dans le port. Inquiets  Michel et moi suivîmes son élégante silhouette se déhanchant vers les quais et s'arrêtant devant un  de  nos  bateaux couleur   CANARI   baptisé  "COTTEN" (?)  Tous  les   jaugeurs   british  étaient rassemblés  devant  ce  bateau  ce  qui  ne  nous  disait  rien  de  bon.

    Messieurs nous dirent ces gentlemen avec de grands sourires; ce bateau a été trafiqué et sa jauge est bidon... Nous répartissant les rôles, Michel entreprit les mesures et moi l'intérieur. Quand inspectant la coque  autour  du  mât  où  de stupides lingots en plomb étaient fixés ( jauge IOR), marchant sur un de ces lingots par erreur j'entendis un couinement comme si c'était une poupée. Vingt Dieux voilà autre chose! Mon salaud de skipper avait remplacé le plomb par du klégécel enveloppé par du papier alu! J'entrai dans une belle fureur arrachant ces faux lingots et les jetant sur le quai où les spectateurs s'affolèrent , les prenant pour authentiques. Bande de salopards criais-je. Vous allez vous en souvenir'(( Patron me dit le chef jaugeur conciliant, si vous voulez courir en l'état, nous ne nous y opposerons pas. Ces gars nous prenaient pour qui?(( Vous allez afficher au tableau des courses: "COTTEN" disqualifié et interdit de course)). heureusement que les Anglais n'avaient pas remarqué que COTTEN était une pub interdite en courses officielles.

    Nous allions courir à 9 bateaux, mais l'honneur était sauf.

     

     

    Google Bookmarks

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :