• Le silence des Etats-Majors

    Vous avez appris comme moi, que tous les chefs d'Etat-Major avaient mis sur la table leur demande  de démission si le gouvernement touchait un cheveu à la LPM déjà considérée comme sinistrée, alors que nous sommes embourbés en Afrique et que notre absence de stratégie y est une des causes la plus grave. Depuis des mois, j'ai signalé les interventions fondées et courageuses du général Vincent DESPORTES, dont, comme vieux grognard africain, j'approuve totalement la réaction.

    Un profond silence s'ensuivit; les médias, curieusement sont demeurées  muettes alors que notre situation est devenu grave. Je ne sais pas qui commande au Mali, mais quand j'ai appris que le nouveau président malien était parti en guerre , SANS PREPARATION, et SANS MÊME PREVENIR LE COMMANDEMENT, pour attaquer benoitement KIDAL, repère de djihadistes avec son armée de Charlots; qui évidemment a reçu  une nouvelle dérouillée meurtrière.... Comment prendre au sérieux de tels événements? Non seulement le général Hollande ne tient pas la route, mais si  nous laissons des instituteurs de brousse jouer aux généraux, le ridicule va nous atteindre...GRAVE!

    Juste alors que nous devions réorganiser notre dispositif en glissant sur DJAMENA! De même comment comprendre le carnage dans l'église en Centrafrique et que Bangui redevienne un piège? le résultat désastreux c'est que nos soldats se font huer et même canarder par ceux-là mêmes que nous devons protéger!!! Conclusion: non seulement nous n'avons pas mis les effectifs suffisants dans ce cloaque et d'autre part ce détachement de l'ONU sent fortement le bordel africain. Notre détachement est trop léger pour couvrir ce vaste espace de jungle et de brousse .Maintenir l'ordre dans de telles conditions alors qu'apparemment nos soldats sont les seuls valables?

    Plus le temps passe, plus les forces internationales françaises et (africaines de valeur plus que douteuse) se voient ACCUSER DE PARTI PRIS PAR LES DEUX CAMPS!!!!!!! Selon les témoignages récents de nos propres troupes, la situation est extrêmement TENDUE et le risque de nouvelles tueries est élevé, si on ne fait pas attention!( cette dernière phrase semble un euphémisme bizarre pour un militaire...) Ce cycle de vengeance et de contre-vengeance plombe toutes possibilités de réconciliation, donc tout retour à la paix, TANT LA HAINE DEMEURE FEROCE DANS LES DEUX CAMPS...

    Le plus grave , c'est que cette fois-ci, le raid contre l'église notre Dame de Fatima, a fait une démonstration témoignant d'une ORGANISATION cohérente de la part du groupe musulman attaquant... Des extrémistes des deux camps semblent s'être organisés et rééquipés, sabotant toute tentative de remise en ordre. Les effectifs sur place sont TOTALEMENT insuffisants, en outre les problèmes linguistiques pour les communications semblent se poser 

    Et si on compte sur la solution politique pour régler cette affaire, ça n'est pas pour demain .Il aurait fallu le prévoir avant que l'intensité de la haine ait atteint cette violence ; nous sommes en Afrique où les diplomates sont rares...Quant à l'Etat Centrafricain, il est toujours au point mort ,ce sont de braves ONG qui se démerdent comme elles peuvent , en prenant des risques car elles sont sans défenses.

    Une fois de plus , l'ONU aura prouvé son impuissance, car le niveau des troupes engagées est absolument insuffisant , ni en qualité et  plus encore en nombre; ça sent l'amateurisme à plein nez . Si nos gars sur place doivent  attendre MI-SEPTEMBRE pour être relevés, je leur souhaite du courage car d'ici là, parler de juges de paix  dans les conditions actuelles, ça laisse rêveur, mais  ça promet de nouveaux carnages...Pépé Le Drian doit s'arracher les rares cheveux qui lui restent...C'est un gâchis innommable!

    Google Bookmarks

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :