• Le GHOST américain

    pendant que notre industrie conçoit et espère "vendre à l'étranger" nos armements, par exemple nos navires de guerre aux Russes  (!!!) les Américains continuent heureusement à s'armer et à innover. Ainsi la PME JULIET MARINE (!) vient de sortir un patrouilleur invraisemblable, ressemblant à une tortue marine , mais révolutionnaire .

    Baptisé à juste titre GHOSt ( fantôme...) évoquant un chasseur des mers (...), proposé pour la protection des forces navales, un patrouilleur. Depuis la mésaventure arrivée  à ADEN au destroyer   USS COLE, en 2000, ayant tué 17 marins (attaque suicide), les Américains ont réfléchi et phosphoré car à l'avenir la guerre navale pourrait provoquer des surprises, non seulement dans ce style , mais également concernant la protection de leurs grands bâtiments ( nous y reviendrons plus tard).

    Concrètement donc, ce ghost est conçu dans un double objectif de furtivité et de recherche de vitesse. Au delà de sa forme générale extraordinaire, sa propulsion repose sur deux PODS submergés en permanence ( style équipant les multicoques mais beaucoup plus longs et armés (...), qui génèrent une BULLE de GAZ pouvant faire atteindre des vitesses plus élevées par réduction de la FRICTION.

    Une turbine à gaz installée dans le module de commandement, en surface produit l'électricité  entrainant les pods par deux longs bras  reliés  à l'ensemble. A basse vitesse, l'hydrodynamisme du module de commandement assure la flottabilité. Mais à" haute vitesse", l'ensemble est hissé ( comme un sous-marin giclant hors de l'eau), avec plusieurs conséquences, d'une part s'élevant au dessus de la surface n'est pas recouvert par les vagues, bénéficiant alors d'une grande stabilité, Stabilité autorisant un pointage d'une remarquable précision de ses armes.

    Le ghost peut être équipé de mitrailleuse GATLING, de missiles légers GRIFFIN, de roquettes laser APKWS ou encore de missiles antichars  SPOKE voire de système ISR. Deux trappes mobiles sur le toit de la" TORTUE",  permettant ainsi d'élever ou de rentrer les armements. L'arrière du module est conçu pour la mis en œuvre de drones de surface ou sous-marins. Son endurance à faible vitesse est conçue pour TRENTE JOURS! Un ennemi surpris par cet engin surgissant comme le diable des mers ne peut qu'être ébahi...

    Google Bookmarks

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :