• La Grande Russie et son nouveau Tsar

    Aucun  doute, ,les références  dont il est doté UNIVERSELLEMENT le décrivent  comme TSAR et  HOMME d'ACIER. Son origine au KGB en garantit des convictions et une formation à laquelle il appliqua un zèle  si remarquable qu'il est muté en RDA, le plus fidèle satellite de l'URSS.

     Mais c'est sous l'angle historique et géopolitique que nous allons essayer de percer sa cuirasse, car depuis 15 ans, avec son jeune complice discret, il a réussi avec une habileté machiavélique  à récupérer une popularité incontestable , après la réussite de SOTCHI et le coup magistral de la CRIMEE.  Il s'agit donc de Vladimir POUTINE le GRAND. Rappelé à Leningrad redevenue Saint-Pétersbourg, il "travaille avec" le plus remarquable DEMOCRATE russe  (libéral...) SOBTCHAK. Signe  d'un opportunisme intelligent et d'une ambition dévorante. Car passer du KGB  à la démocratie comme adjoint d'un  homme comme SOBTCHAK, prouve qu'il a su faire preuve d'efficacité, au point d'être récupéré par Boris ELTSINE, alcoolique  sans aucun doute, mais qui a perçu le potentiel de Poutine , au point de la nommer premier ministre après un court parcours du "grimpeur".

    Il réussit même  à dribler la DOUMA malgré les exécrables relations qu'il entretenait avec elle. Belle démonstration de sa puissance, d'un charisme  certain et d'une chance qui ne le quittera plus. C'est la guerre en TCHETCHENIE qui va le  faire connaitre du peuple russe toujours admiratif des hommes énergiques et sans états d'âmes. la lamentable première guerre en 1994 avait ridiculisé l'armée russe désorganisée. Les pertes en vies humaines parmi les jeunes soldats avaient même provoqué de vives réactions dans la population, rendant cette intervention impopulaire. Or, si Poutine ne  supporte pas l'échec, le ridicule le fait sortir de ses gonds tel un fauve. Tout le monde se souvient de sa fracassante déclaration selon laquelle "il irait dénicher les bandits tchétchènes jusque dans les CHIOTTES! Formule appréciée du peuple russe qui ne fait jamais dans la dentelle. Applaudissant Poutine  pour sa réaction "soviétique" annonçant qu'on ne ferait pas de quartier.

    A  la différence des Occidentaux, toujours empêtrés dans leurs droits de l'homme et règles diverses tendant à humaniser  les guerres (alors qu'au niveau des bombardements massifs ils ne sont pas trop regardants concernant les dégâts collatéraux), les russes, de tous temps, furent réputés pour leur barbarie au combat, dont l'efficacité était proverbiale. Poutine devient alors populaire , car c'est celui qui a protégé la population contre le terrorisme.

     Il conquiert l'estime et la confiance de l'armée humiliée depuis 1994. Il rend aux Russes leur fierté patriotique. le 31 décembre 1999, par un geste jusque là INEDIT en Russie, et spectaculaire, ELTSINE "fatigué",  dans  une scène SYMBOLIQUE, démontrant son sens politique, en PRESENCE du PATRIARCHE ALEXIS II,   renonçant à ses fonctions , rend son tablier, REMETTANT  SES POUVOIRS à POUTINE, qui devient l'HERITIER LEGITIME, jusqu'à l'élection présidentielle. Par un transfert pacifique, et le SUFFRAGE UNIVERSEL!... le pouvoir passe  aux mains de Routine  prenant en charge le destin d'une NOUVELLE RUSSIE.

    A suivre

     

    Google Bookmarks

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :