• La grande peur

    Ce sentiment qui étreint actuellement les Européens, du moins ceux "qui PENSENT" encore, et surtout les Français, ne date pas de notre époque.(( Etrangement, ROME a toujours eu tendance à se "CONSIDERE EN VOIES DE DECADENCE"...Regretter la grandeur du passé et dénoncer la décadence du PRESENT est un thème fréquent, chez Caton, Cicéron ou Juvénal, qui ne se sont jamais privés de dénoncer les EXCES d'une ville   devenue   monstrueuse, et donc vouée à disparaître))

    Moi-même, centurion d'un empire  bradé, descendant de coloniaux qui firent la grandeur de la France de père en fils depuis plus de trois siècles je n'ai pu échapper à cette nostalgie. N'ai-je pas démissionné de l'armée devant ce désastre inévitable?'' c'est la foi même dans cette supériorité romaine qui est l'origine de cet effroi qui saisit des générations d'écrivains incrédules, devant les ruines d'un tel empire, comme l'exprime Du Bellay en 1558 dans  ses vers fameux tirés des "antiquités de Rome": ((Vois quel orgueil, quelle ruine: et comme celle qui mit le monde sous ses lois, pour dompter tout, se dompta quelques fois, et devint proie au temps, qui tout consomme))

    L'Europe de 2014 connaitre-t-elle le même sort  que l'empire romain d'Occident? L'historien David ENGELS, titulaire de la chaire d'histoire du monde romain à l'Université libre de BRUXELLES, ne l'exclut pas . Dans un livre très débattu "LE DECLIN ( Editions du TOUCAN), il tente de démontrer  les analogies entre la CRISE que vit l'Europe depuis quelques décennies et le déclin de la République Romaine au 1° siècle av J-C. Enumérant la crise IDENTITAIRE, la baisse de DEMOGRAPHIQUE, le ralentissement ECONOMIQUE, la FUITE DES ELITES, le DEMANTELEMENT de L'ETAT, l'EVOLUTION RELIGIEUSE. Un livre érudit appelant les Européens à reprendre en mains leur DESTIN.

    C'est à François hollande et madame MERKEL qu'il faut recommander cette lecture avant qu'il ne soit trop tard... Je recommande également les écrits de Michèle SALZMANN, professeure d'histoire romaine à l'Université de Californie (Riverside)

    Dans l'imaginaire OCCIDENTAL, la chute de Rome et de son Empire a eu longtemps le même retentissement qui a vu se produire l'inimaginable attentat du 11 décembre 2001.En 410apr.J-C  un "Algérien" célèbre  chrétien, SAINT AUGUSTIN,  devant ses fidèles désemparés face à la fragilité des royaumes terrestres , fit un sermon en la cathédrale d'HIPPONE ( ANNABA actuellement) à la nouvelle de la chute de Rome:(( Tu t'étonnes de voir le monde toucher à sa fin?  Etonne- toi plutôt de  le  voir parvenu à cet âge avancé. le monde est un HOMME qui naît, qui grandit et qui vieillit. dans sa vieillesse l'homme est rempli de misères, et le monde  dans sa vieillesse est aussi rempli de CALAMITES))

    '((Les parallèles entre la chute de Rome avec l'OCCIDENT, sont pour ainsi dire, IRRESISTIBLES dans notre mode de pensée. Et parce qu'il s'agit d'un phénomène très complexe, qui ne s'est pas produit en un seul jour, les réponses ne peuvent être que multiples . Comment l'empire romain a-t-il pu durer si longtemps? Dans leur rapport à leur passé et à leurs ancêtres, les Romains étaient également animés par une esprit de compétition et par la CRAINTE de ne pas être à la hauteur de ce passé, ce qui peut expliquer la longévité de l'empire et cette préoccupation pour l'idée même de déclin.))

    A suivre

     

    Google Bookmarks

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :