• La France s'embourbe en Afrique centrale

    La lutte contre les groupes armés terroristes (GAT) dans la région Sharo- sahélienne prend son ESSOR. Concentration dans la région frontalière avec   la Libye, le Tchad, et le Mali. En coopération (?) avec les forces spéciales américaines, "refusant toute publicité", la France ambitionne de sécuriser DURABLEMENT (...) la région éliminant les groupes affiliés ou non à  AL-AQMI, démanteler des réseaux criminels- trafics d'armes et de drogues, etc.

    Combinant OPERATIONS SPECIALES et conventionnelles, cette   campagne confronte cependant la France au " PERIL D'UNE LONGUE GUERRE"... Mais ne nous trompons pas, la destruction progressive des GAT actifs n'est  pas SYNOYME de leur DEFAITE...mais d'un SIMPLE  PIS-ALLER STRATEGIQUE.  L'américanisation de la pensée française en la matière  aura été aussi rapide que complète, signe de l'alignement de Paris sur Washington amorcée avec le retour dans l'OTAN... Alors que l'Union Européenne joue au mieux les SUPPLETIFS et le SECONDS COUTEAUX.

    La formation de l'armée malienne ainsi que de la police, ne pouvant pas être considérée comme une participation active à la définition d'une STRATEGIE ACTIVE de lutte contre contre-terroriste en Afrique du Nord ... En l'absence d'ETATS AFRICAINS SOLIDES,  cette approche à l'AMERICAINE  apparait comme PALLIATIVE et NON CURATIVE ... car jusqu'ici ,personne n'a encore trouvé d'autres solutions pour CONTENIR LES TROUBLES A L'INTERIEUR de LEURS FRONTIERES.

    Alors qu'en Centrafrique , par la faute de l'ONU, de l'UE  et de madame ASHTON , dont on se demande comment elle a pu être choisie au poste de la défense!.. La situation empire, avec nos braves petits gars au charbon depuis le début , dans des conditions scandaleuses, à cause  d'une estimation  de la  SITUATION dont l'importance avait été  pourtant signalée, mais NEGLIGEE par le commandement. Avec notre connaissance de l'Afrique et de ses populations, comment a-t-on pu laisser pourrir cette opération LARGEMENT SOUS-ESTIMEE depuis le début?!

    L'approche centrée sur les capacités l'a fait oublier, mais la MASSE RESTE INDISPENSABLE dans une affaire de cette ampleur! L'arrivée des gendarmes et quelques Européens sans connaissance de l'Afrique, ne pourra au mieux et encore, que compenser le retrait des TCHADIENS...La timide opération "européenne" avec des gendarmes mobiles (!!!) et des soldats français  de bonne volonté, commençant à se déployer à BANGUI, ( après que les pays participants- dont le PRINCIPAL CONTRIBUTEUR NON français était la GEORGIE, n'est pas un Etat européen- sont PENIBLEMENT PARVENUS A UN ACCORD! ) Cette opération tourne à une pantalonnade digne des Shadoks.

    A suivre

    Google Bookmarks

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :