• L'échec des diplomaties occidentales ( Suite3)

    Avec certains camarades de Promotion, lors de la création de l'UE, faisant le point sur la situation il y a une vingtaine d'années  nous étions pessimistes. Nous deviendrons une Suisse aux paysages plus variés, dont le tourisme sera devenu notre industrie majeure. Nos églises désaffectées seront des musées ou salles de conférences et de concerts, la garde républicaine conservera ses chevaux et sa musique. Les armées seront réduites et professionnalisées. Notre politique sera isolationniste , mais nous confierons notre sécurité aux Américains. Les maisons d'hôtes se développeront dans toutes nos régions offrant leurs spécialités  gastronomiques  très appréciées des touristes du monde entier, à des tarifs bien inférieurs à ceux des hôtels; la clientèle abondera et le chômage diminuera.

     Nos élites iront de par le monde préparer des concours dans les universités les plus brillantes et s'installeront même à l'étranger amenant avec eux leurs qualités humaines et professionnelles spécifiques; restaurateurs , boulangers,  cuisiniers, participeront à notre réputation  et d'autres spécialités encore! Le rythme du travailleur français reconnu comme un des plus rapides sera apprécié des patrons étrangers. Nous fumerons nos pipes en vieux retraités sous les platanes, parlant  avec nostalgie du temps où la France fut grande, car nous, les soldats , les marins et les aviateurs nous aurons parcouru la planète et participé aux dernières guerres terrestres.

    Mais voilà, avec ce qui est arrivé en France depuis cette époque , je n'ai pu me résoudre à baisser les bras et m'assoupir en attendant la fin. J'ai repris du poil de la bête en me battant par le verbe, cette arme puissante sans laquelle aucun pays ne peut résister. Persuader notre jeunesse que l'histoire ne s'est pas arrêtée et qu'il dépend d'elle que nous sortions la tête de la mare dans laquelle nos politiques nous ont plongé; mais en faisant prendre conscience à nos concitoyens que ce SONT EUX QUI LES ONT ELUS et que leur responsabilité  y a joué un rôle majeur, soit par erreur, soit par je-m'en foutisme, ne pensant pas au lendemain comme des cigales.

    Nous, Européens n'avons plus le choix. Si l'Europe ne se construit pas, elle IMPLOSERA... Si le ROYAUME UNI  se retire, ce serait une CATASTROPHE.Comme en 1940 nous aurons besoin , qui   sait, un jour ou l'autre d'un CHURCHILL pour galvaniser le peuple britannique dont l'esprit civique  n' a jamais faibli pour défendre la liberté et notre civilisation occidentale. Une SORTIE du Royaume uni de l'UE sonnerait le glas de l'Europe, annonçant à la planète l'échec de 500 millions de citoyens européens désappointés, l'Europe rendue encore PLUS INGOUVERNABLE QU'ACTUELLEMENT.

    A SUIVRE

    Google Bookmarks

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :