• L'Armée irakienne ( suite2)

    Après le départ des "conseillers" américains, les ISOF passèrent sous contrôle "technique de la CIA. Toute troupe changeant ex abrupto d'encadrement est généralement  désappointée initialement. Mais quand cela s'effectue dans un contexte anarchique, ça devient explosif...

    Jusque là, les ISOF étaient l'armée privée ( ou presque du premier ministre MALIKI dont elles dépendaient). C'est alors que les finances  commencèrent à devenir irrégulières (Les KURDES, armée et administration restèrent 6 MOIS sans salaire!). Les ISOF commencèrent à abaisser leurs prérequis, pour compléter  leurs effectifs insuffisants. Puis comme en Amérique latine (Salvador, Guatemala, Colombie, où les Special Forces américaines avaient exercé leur talent  d'instructeurs) les ISOF devinrent  un   véritable  ESCADRON DE LA MORT...

    (menaces de torture et de mort contre la population qui les battait froid,  contre l'administration et même d'autres unités militaires (règlements de comptes, jalousie, etc.) Lors des opérations menées par les ISOF, ils ne faisaient pas dans la dentelle... Leur volume de forces aggrava la situation. Exaspérés par les attentats persistant, et manquant de renseignements, ceux qui ont connu ces situations au Vietnam et en Algérie comprennent les dérives dont sont capables des unités larguées sans aucun contrôle, devant la RAGE provoquée dans leurs rangs...

    Cependant, le général de brigade SIMON TROMBITAS , à l'époque   commandant    en  chef  de  l'IRAK  NATIONAL   COUNTER  TERROR FORCE TRANSITON  TEAM , considérait que les ISOF convenaient parfaitement au théâtre irakien (...) Malgré la situation UBUESQUE régnant!  glassesarfsarcastic!

    C'est donc en parfaite connaissance de cette situation de déstabilisation générale que  DAECH,  déclencha son OFFENSIVE, jouissant d'un timing de choix pour bousculer cul par dessus tête les ISOF affaiblies sur le plan militaire mais   surtout  sur le plan POLITIQUE... Les ISOF désorganisées ont à relever un challenge concernant leur LEGITIMITE, qu'elles ont SAPEE, jour après jour depuis leur création..

    .Les Américains , dans leur volonté de créer une unité MULTICONESSIONNELLE et MULTIETHNIQUE, correspondant à la diversité de la population irakienne, dont les postes clés n'étaient pourvus qu'en considération des capacités militaires pures, (ils leur manquait les fameux COMMISSAIRES POLITIQUES ou des IMAMS de combat). Les ISOF subirent une politisation désastreuse de leurs effectifs...

    Au même moment où le repli américain réduisait leurs capacités tactiques d'un soutien aérien de la chasse et des drones. La fracture RELIGIEUSE et ETHNIQUE pourtant bien  connue  en  Irak,  divisée  en  Sunnites , Chiites   et Kurdes, adversaires résolus  depuis des siècles, aurait du les prévenir, alors que cette erreur GRAVISSIME provoqua zizanie et déstabilisation à LONG TERME de l'UNITE., trop tardivement réorganisée en fonction de l'appartenance religieuse.

    A suivre

     

     

    Google Bookmarks

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :