• L'APL chinoise (suite1)

    CHARS de combat lourds-98-type 99= 700+

    -Type -96G: 1000

    -Type 88A/B:500

    -Type -79: 300

    -Type-59-II : 4300 +

    CHARS LEGERS/ CANONS d'ASSAUT

    -Type-05(ZTD-5) 200 +

    - Type- 63 A (ZTS-63 A)=200

    - Type -63-I=400 +

    Ces simples chiffres sont indicatifs de la sauce qui les enveloppent, en Véhicules de combat d'Infanterie,  des unités   parachutistes, des   transports   de   troupes, d'artillerie lourde(considérable),de LRM ( lances -fusées multiples),Hélicoptères d'attaque, Hélicoptères de transport, Mortiers, défense aérienne, lutte antichar, Missile sol-sol, Drones.

    Pour concentrer la qualité, l'APL est passée de 2012 à 1 million 600.000 Homes par environ 1 million, 300.000homme en 2013. soit moins de la moitié de ce qu'elle était il y a encore TRENTE ANS (...) Les forces terrestres continuent pourtant de représenter la composante principale des forces armées chinoises. La qualité  du personnel a connu un accroissement sérieux permis par la réduction du volume des forces et les transformations organisationnelles. Transformant les forces terrestres chinoises en une armée de terre moderne adaptée aux besoin d'une STRATEGIE que l'ON NE DOIT  PAS REDUIRE AUX AMBITIONS DE PEKIN EN MER DE CHINE (!!!)

    Il ne faut en effet pas oublier que la Chine est une puissance continentale dont les intérêts de puissance  et les besoins de défense incluent tout autant les POINTS STRATEGIQUES situés sur les  frontières   terrestres  que ceux situés sur sa façade maritime, sans oublier les menaces liées aux  troubles intérieurs- insurrections ethniques impliquant des minorités des périphéries du pays sociale ou religieuse (OUÏGOURS).Si les revendications ACTUELLEMENT essentielles sont situées sur les archipels en mer de Chine, autant de DIFFERENDS existent aux limites continentales IMMENSES du pays.

    Les relations sino-russes qui sont aujourd'hui plutôt bonnes, sont historiquement complexes expliquant la répartition géographique de l'  APL sont de 40% face à la Chine... relations oscillant entre RIVALITE SOURDE et COOPERATION étroite depuis l'implosion de l'URSS, la période précédente ayant été marquée au contraire par une HOSTILITE OUVERTE avec plusieurs conflits frontaliers dont le plus grave en 1969 a dégénéré en  VERIABLES   AFFRONTEMENTS    MILITAIRES.

    L'effondre ment DEMOGRAPHIQUE russe dans le dernier quart du XX° siècle- dont le pays ne se remet pas entièrement- et la présence de MATIERES PREMIERES dans les régions  extrême-orientales de la Russie renforcent dans les deux pays les FANTASMES d'une guerre  sino-russe ayant pour enjeu les RESSOURCES MINIERES SIBERIENNES, les besoins économiques chinois ayant d'ores et déjà favorisé une IMMIGRATION VOULUE de travailleurs vers ces régions...

    De même , les relations avec l'Inde demeurent tendues et le renforcement récent des moyens militaires chinois-aériens en particulier- déployés à proximité de la frontière indienne , a ETE PRIS TRES AU SERIEUX PAR DELHI qui n'oublie pas que PAKISTAN est plus que jamais lié MILITAIREMENT à la CHINE . Le VIETNAM que plusieurs différends maritimes opposent  à la Chine, partage également avec elle une frontière terrestre qui pourrait faire l'objet d'opérations spécifiques en cas d'affrontement direct  entre les deux pays.

    A suivre

     

     

     

    Google Bookmarks

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :