• Investigations (suite 9)

    Nous allons vérifier qu'en plein XXI° siècle, une des plus grandes marques automobile française est gérée par un dictateur... Le 21 janvier 2011, sur ses liens professionnels de 20 ANS, avec l'un des cadres accusés, son SUBORDONNE DIRECT, la Directrice générale  adjointe ODILE DES FORGES ose répondre;((il y a des faits qui établissent que Renault doit se SEPARER DE PERSONNELS PLACES A DES POSTES STRATEGIQUES; J'AI APPRIS QUE DES GENS EN QUI ON PEUT AVOIR TOUTE CONFIANCE, PEUVENT SE FAIRE CORROMPRE POUR OBTENIR DE l'ARGENT; ( ZU BEFEHL! HEIL CAELOS GHOSN!))

    Nous ne rêvons pas, certains cadres sont complètement acquis , d'autres des lèches Q notoires , désirant rester  en place à n'importe quel prix. Au journal télé visé, Carlos répétait inlassablement :(( NOUS AVONS DES CERTITUDE)), tandis que le parquet de Paris recevait des PAGES et des PAGES expliquant les circuits financiers de la"CORRUPTION CHINOISE".  SAUF  QUE  TOUT  ETAIT FAUX! IL N'Y AVAIT  PAS  DE  SOURCE! Les dizaines de milliers d'euros payés par Renault ONT ATTERRI SUR UN COMPTE EN SUISSE.

    L'espion de Renault comptait faire coup double: s'enrichir et en même temps justifier son salaire en démasquant des méchants imaginaires, que la direction  de Renault s'EMPRESSAIT D'ACCABLER et d'EXFILTRER!!!!! Mais  pour  mieux piquer la  la curiosité du PDG, il avait été ajouté sur la liste des suspects le nom de TOSHIYUKI SHIGA, Directeur général de NISSAN. (tant qu'à faire, mettons le paq

    et( désolé mais le sabotage continuant, je ne peux plus poursuivre cet article)

    Google Bookmarks

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :