• Hélicoptères (suite 4)

    l'emploi autonome d'unités aéromobiles, qui seul pouvait sous-tendre l'existence d'unités intégrées n'est pas un scénario crédible à notre époque dans le cadre d'opérations terrestres soutenues. . A l'instar des parachutistes, fixées les unités mobiles intégrées s'avèrent plus adaptées à des manœuvres CONCENTRIQUES combinées avec l'emploi de moyens terrestres. A l'instar des unités parachutistes, fixées, voire encerclées dès leur débarquement ou condamnées à mener des RAIDS ponctuels sans capacité à OCCUPER LE TERRAIN DANS LA DUREE QUAND ELLES NE SONT PAS RELEVEES RAPIDEMENT PAR DES UNITES TERRESTRES.

    La maturation des techniques aéromobiles a ainsi pu, paradoxalement, rapprocher l'emploi des hélicos de COMBAT de celui des chasseurs bombardiers. A partir des années 1990,l'hélicoptère de combat comme la forme la plus évoluée des hélicos d'attaque a poussé plusieurs armées à rapprocher les logiques d'emploi des voilures tournantes de celles des Forces AERIENNES au SENS LARGE. GUNSHIPS au Vietnam,et hélicoptères lourds véritable artillerie aérienne précise et puissante en cas de patrouilles réunissant plusieurs unités. En deux mots AIR POWER.

    Certains pays ont partagé leurs hélicos d'attaque et / ou de transport entre forces terrestres et aériennes, voire sous le seul commandement de ces dernières; ce fut le cas de la Russie, selon une logique plus proche de celle de l'US Army. Cependant les Marines constituent une véritable armée autonome, disposant de leur aviation et de leurs hélicos. le Royaume UNI a choisi une formule hybride. Les hélicos d'attaque  relèvent de l'Army et ceux du transport LOURD- en l'espèce les CH-47 CHINOOK- dépendent de la RAF.

    Dans un futur article sur l'avenir des hélicos nous verrons que les machines deviendront plus rapides et disposeront d'une ALLONGE et d'une AUTONOMIE  démultipliées, tendant à en faire de véritables appareils de combat  comparables aux avions à voilure fixe. Disposant de plus en plus importantes  capacités tant d'ATTAQUE que de transport et d'ISR (intelligence  Surveillance  Reconnaissance) démultipliées. Le développement actuel de hélicos HYBRIDES va encore atténuer la frontière, autrefois jugées étanches entre les deux catégories d'appareils.

    Les moyens aéronavals pourront rapidement devenir un des défis organisationnels MAJEURS des prochaines années. L'Aéronavale qui connait déjà un développement considérable deviendra une  armée de l'Air distincte ,ce qu'elle est déjà même en France. Confrontées à des contraintes financières considérables, de nombreuses forces aériennes européennes ont franchi le pas de confier l'ENSEMBLE de leurs aéronefs aux forces aériennes (exemple la JOINT HELICOPTER FORCE Britannique)

     A suivre

    Google Bookmarks

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :