• En route vers le califat mondial?

    Le succès de l'EIL en a surpris plus d'un parmi les soi-disant mieux renseignés, ce qui est grave pour la sécurité mondiale. Néanmoins, pour l'instant, le califat est loin d'être reconnu, malgré l'importance de son recrutement international qui semble bien organisé. Certes il faut encore attendre la suite qui sera donnée par les réactions internationales, qui semblent tarder comme toujours quand l'Occident est concerné. La tour de Babel prend tout son temps car pour déterminer le sexe des anges, il faut se réunir, discuter, voter , puis décider. Pendant ce temps les combats se poursuivent et tant qu'il n'y aura pas une puissante intervention terrestre, ce ne sont pas les bombardements aériens qui vont résoudre ce problème dont la gravité semble même frapper notre FAFA national.

    Les arabes n'ayant jamais réussi à s'unir depuis des siècles, il faut espérer que la majorité islamique soi-disant pacifique commence à s'émouvoir des pratiques djihadistes tendant à s'épanouir même en Europe. Mais la TERREUR ayant toujours été l'arme islamiste préférée depuis l'origine de cette religion conquérante, on peut toujours attendre une réaction enflammée de la part des PACIFISTES redoutant l'application brutale de la CHARIA à leur égard, favorisant l'OMERTA. Si Obama persiste dans sa pusillanimité, et les Russes demeurent aux abonnés absents, les démons vont croître en nombre, car les WAHABISTES, jouant double jeu vont continuer à payer et même en France le brillant QATAR, en toute impunité poursuivra son implantation.

    Nous risquons même d'avoir de graves problèmes sur DEUX FRONTS car notre "cher Poutine" mène le jeu en Europe, face à des européens cacophoniques, pendant que les djihadistes se renforcent non seulement au Proche Orient mais également en Afrique où l'armée nigériane semble patiner face à un BOKO HARAM de plus en plus actif. Néanmoins ce début de territorialisation pourrait bien devenir fatal aux djihadistes, comme le redoutaient les stratèges d'El Qaeda, donnant la priorité au combat anti-américain. La position d'AL-BAGHADADI risque donc de devenir de moins en moins assurée. C'est pourquoi une PUISSANTE INTERVENTION EST URGENTE et même radicalement chirurgicale...Sinon les effectifs croissants de nouveaux volontaires vont finir par accroître les difficultés de l'intervention internationale souhaitable.

    La décomposition de l'Irak et le manque de psychologie traditionnel des Américains en politique étrangère ne vont pas rendre les choses faciles. Une véritable guerre sunnites contre chiites est en cours, et les djihadistes, combinant une propagande habile, sont parvenus à s'imposer localement comme FORCE POLITIQUE MAJEURE, favorisant ce qui risque de devenir un génocide de plusieurs minorités , chrétiennes et surtout YESIDIE. La responsabilité américaine dans ce cafouillage ubuesque est totale. Quant à l'attitude française, celle d'un ridicule SUPPLETIF, ne fait que démontrer l'absence totale de stratégie des Occidentaux. BUSH pourra se vanter d'avoir provoqué un bouleversement catastrophique au Moyen- Orient.

     

    Google Bookmarks

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :