• COGITO, ERGO SUM

    Pour changer un peu, mes biens chers frères, nous allons essayer de comprendre l’état d’esprit des médias français à la veille d’événements qui feront date en cette année 2012. Vous savez donc que seuls les intellectuels parisiens ont reçu la lumière. Hors la capitale, point de salut ! 

    L’INTELLIGENTSIA française est localisée à Paris ; elle est chargée « d’illuminer » les « provinciaux » et les « ultras marins » avec quelque condescendance, mais de façon péremptoire. 

    Ainsi donc  nous enseignent- ils la TOLERANCE dont nous avons bien besoin en ces temps de crise. Je vais donc vous citer deux noms de ces gourous, maîtres à penser de l’élite de notre patrie : Hervé LEBRAS et Emmanuel TODD. Tous deux nés après la guerre mondiale, le premier à Paris en 1943, le second à Saint- Germain- en –Laye en 1951. 

    Pourquoi évoquer leurs dates de naissance ? Parce que n’ayant pas connu les horreurs de la guerre apocalyptique, ils prétendent s’ériger en détenteur de la VERITE et  destituer l’Histoire, d’autorité, sous prétexte de « préférence ANTHROPOLOGIQUE », aux dires d’Elisabeth LEVY dans une interview édifiante. LEBRAS est polytechnicien, no comment… On ne peut contester un génie, TODD, universitaire prolixe, fut membre des jeunesses communistes (qu’il aurait très vite quittées).   

    Chirac le bien heureux vendait bien l’HUMA  dans sa jeunesse avant de se rallier au radical socialisme, nous affirmant qu’il était de droite. Enfin glissons, car en la matière, souvenons- nous des cursus des soixante huitards  dont l’évolution fut plus que significative. 

    Ainsi va la France, frivole et versatile. Mais heureusement que les scientifiques ou supposés tels, sont les seuls parmi nous à pouvoir fournir les  explications aux mystères du monde. Aucun doute possible, à les lire on en apprend de bonnes et on finit par comprendre… « Notre démarche est d’ailleurs plus anti sociologique qu’anti-historienne déclare LEBRAS. La sociologie raisonne à partir de CATEGORIES comme les classes sociales, qui n’ont guère de pertinence descriptive, en particulier dans le domaine politique. » (C’est certain, sinon la  gauche caviar n’existerait pas). Pourtant l’hégémonie de l’histoire s’explique par la nécessité de produire un récit UNIFICATEUR. 

    La république ne connaît ni  Auvergnats ni Savoyards, elle ne connaît que des Français… « Il est vrai que la centralité de l’histoire répondait aux nécessités de la fabrication de la NATION, répond, TODD. Mais jusqu’à l’entre deux guerres, il était admis que l’un des traits constitutifs de l’excellence française était sa formidable diversité. Ce thème a été évacué au profit d’un rêve DELIRANT  rétrospectif d’HOMOGENEITE. » (Admettons que ce fut au nom de la COHERENCE). «  Un grand statisticien du XIX° siècle recensait DIX SEPT RACES françaises. 

    Et cette diversité permettait l’universalité. Le débat sur l’identité nationale était au contraire, fondé sur l’idée que la diversité était, au contraire fondée sur l’idée que la diversité s’opposait à l’universalité’(…) répond LEBRAS. » L’invention de la France  (modeste thème de leur livre) s’explique par la GEOGRAPHIE (point). 

    La France serait le seul endroit d’Europe où se rencontrent le sud et le nord, pays d’OC, relevant du Droit romain et pays d’oïl, terres du Droit saxon… » De l’Italie du nord, des Balkans ? Pas  question ! « Les individus adoptent les habitudes du territoire où ils vivent, reprend  LEBRAS !…Péremptoire ! » Les maghrébins seraient des DEVIANTS dans leur propre société qui les maltraite, ainsi que les Allemands ayant émigré aux Etats-Unis cherchant à échapper à l’ordre allemand (uniquement ou pour fuir la misère et la pauvreté ?) 

    Mieux, les Kabyles sont venus en France pour ECHAPPER à l’ISLAM !… Il faudrait leur poser la question… D’ailleurs de l’islam ces savants ne font aucune mention. Sujet tabou ? CHARIA ? Connais pas…En revanche, évoquent-ils la déchristianisation de la France comme une libération. A bas la calotte ! Bon débarras. 

    La France n’existe que depuis 1789, c’est bien connu. De la terreur et de ses effets, des massacres de populations entières, confinant au génocide, tout comme en URSS plus tard, motus bouche cousue. Les morts doivent demeurer muets.  

    Quant aux droits de l’homme, c’est une spécificité  sélective. A la question de la journaliste : «  vous ne nierez pas qu’en 30 ans la France a été transformée par l’IMMIGRATION. Le génie national, qui a su fabriquer des Français à partir d’Alsaciens et de Normands, n’est il pas mis en échec par l’afflux de populations venues du Maghreb ou d’Afrique noire ? » REPONSE : « votre question reflète une OBSESSION MALADIVE de l’époque, mais n’a RIEN A VOIR AVEC LA REALITE. 

    L’arrivée des Chinois  ou   des maghrébins ne fait qu’ajouter QUELQUES PROVINCES à la diversité française ! » (Fermez le ban !…) Avec la différence que si les Vietnamiens et les Chinois s’intègrent sans heurt, et non les maghrébins (enfin une majorité), cherchez l’erreur. «  Il serait absurde de croire que les maghrébins seraient les mêmes en région parisienne et en Provence !.. ». 

    Reprend à nouveau, péremptoirement,   LEBRAS (sic). Là on croit rêver ; Ces messieurs n’ont jamais du visiter Marseille où fleurissent  les kalachnikovs  canardant les policiers n’osant plus mettre les pieds dans les quartiers nord et même ailleurs… De l’effet destructeur de l’islam radical en Europe, reconnu de plus en plus par tous les Européens lucides, RIEN, absolument RIEN. Il s’agit simplement de la désintégration du système familial maghrébin dans la société française ! 

    Ces messieurs sont unanimes, ils ne voient pas que l’intégration des nouvelles PROVINCES ne marche pas ; c’est nous, Français dits de souche qui sommes les fautifs  incitant  ces  malheureux  nouveaux  venus  à   CONSERVER   LEURS STRUCTURES ANTHROPOLOGIQUES ! « Gilles KEPLEL, Hugues LAGRANGE ou le géographe Christophe GUILLY s’accordent pourtant pour observer la montée d’une forme de SEPARATISME ETHNIQUE ou RELIGIEUX, (de plus en plus violent), peut être parce qu’ils observent la réalité à un instant, quand vous la regardez à l’échelle des siècles, déclare Elisabeth LEVY » REPONSE : « nous sommes en PLEINE CONFUSION ! » Et d’évoquer le parcours de la communauté juive émancipée en 1791, alors qu’elle avait toujours manifesté son désir d’intégration qu’elle  a réalisée, affichant même un patriotisme vibrant (sic) et qu’elle n’avait jamais troublé l’ordre public. Cherchez où est la CONFUSION. 

    « La  première édition de ce livre est parue en 1981, et pourtant il parle d’une France qui n’EXISTE PLUS ; par exemple le parti communiste y recueillait 20 % des suffrages, poursuit la journaliste… » REPONSE : «  en 1981, nous étions fascinés par ce mystère, l’interprétation économique et sociale était à l’évidence INSUFFISANTE, réplique TODD » « Le communisme s’est développé dans les zones où  le  système de  parenté  COMMUNAUTAIRE était en crise et a commencé à régresser, au moment où il s’est complètement DESINTEGRE (malgré les sondages le situant à 19,5 % !) Nous assistions donc au début de l’IMPLOSION SYMETRIQUE DU COMMUNISME ET DU CATHOLICISME, grâce à la percée socialiste dans  l’ouest  catholique !…C’est dans ce CONTEXTE qu’on a vu apparaître la GEOGRAPHIE du Front National… (Un besoin de religion ?) 

      

    Et maintenant, mes bien chers frères, attachez vos ceintures ! 

      

    «  Comment expliquez-vous par ailleurs que des régions traditionnellement acquises  à la droite, comme l’ouest soient passées à gauche ? » 

      

    «Il y a deux possibilités : soit que ces régions ont réellement adopté des valeurs de gauche, soit que la gauche est devenu conservatrice. En fait,  les deux sont vraies. (Voilà  qui va plaire à MELANCHON) Prenons l’exemple de la Bretagne : d’une part, la société s’y est émancipée de l’autoritarisme catholique (…),  d’autre part, la région a été épargnée par les mutations les plus violentes de ces dernières années. LEBRAS a donc raison de  définir les régions DOMINEES PAR LA GAUCHE COMME LA FRANCE  SAINE »  C’est la maison de tolérance. 

      

    « IL y aurait donc une France SAINE et une France MALADE ? ET ça ne vous rappelle RIEN ? » 

      

    « Le vote FN et la facilité avec laquelle il a glissé vers le vote Sarkozy en 2007, ne sont en effet que les  symptômes de la MALADIE, dont les causes évidentes résident dans les  ruptures historiques et anthropologiques ! »  Psychiatres, au secours ! 

      

    «  Le DESORDRE MORAL SARKOZIEN est né  de la décomposition des structures familiales. Les structures familiales se sont maintenues dans la France SAINE ! ( Ben voyons !)   Et  sont en crise dans la France MALADE, qui vote volontiers LE PEN ou Sarkozy. »  

    D’où il ressort que le vote HOLLANDE libérera la France saine, CQFD !

    Tout le monde aux ABRIS ! 

    La Bannière 

     

    Google Bookmarks

    Tags Tags : , , , ,