• Chaud et FROID (suite)

    Les jeux olympiques d'hiver en février 2014 à SOTCHI sont l'occasion d'une pause et Poutine les considère comme son PROJET PERSONNEL dont il attend beaucoup sur le plan international mais surtout à l'intérieur. Ces jeux fabuleux ont coûté plus de 50milliards de Dollars! (4 fois plus que prévu!) Destinés à doper sa stature internationale. Ces jeux les plus onéreux de l'Histoire ont cependant été ternis par des scandales de corruption. Leur succès  a eu l'effet prévu sur le peuple russe enthousiasmé. Belle manœuvre de reprise en main par le nationalisme dont avait besoin la population après l'implosion de l'URSS.

    Mais malgré ce succès , l'économie ne s'améliore toujours pas. Il va devenir de plus en plus difficile de concilier chaud et froid, répression et cooptation... Navalny demeure en liberté mais son grand ennemi, Mikhaïl KHODORKOVSKI, célèbre prisonnier politique russe,  doit être libéré en 2014. Mais il dépend de Poutine qu'il soit libéré car le TSAR se réserve d'y donner suite à une autre procédure en préparation (si ce n'est pas un procédé dictatorial, face au monde entier (!) Car son ennemi pourrait bien rester en cabane sibérienne. ( un jeu sadique très soviétique)

    Mais dès cette année  la politique intérieure risquant de devenir difficile, il faut à Poutine un nouvel objectif qu'il mitonne depuis longtemps: la reprise en main de l'UKRAINE indépendante qui s'achemine vers un accord d'association et de libre échange avec l'Europe . Poutine tient par TOUS LES MOYENS  empêcher cet accord. Le président de l'Ukraine  de l'époque , un corrompu de haut vol, sous la pression russe finit par ne pas signer l'accord, provoquant le soulèvement de Kiev qui l'expulse en Russie, puis l'annexion brutale de la Crimée, provoquant un enthousiasme populaire en Russie plus impériale que jamais.

    Deuxième victoire de Poutine, qui ne compte pas s'arrêter en si facile chemin. C'est le déclenchement de  la petite république du sud-est par une population russophone  et l'invasion des parachutistes russes (Spetnaz)  provoquant une véritable guerre meurtrière avec plus de 2500 morts.

    Poutine demeure vainqueur sur toute la ligne et les Occidentaux font pâle figure avec leurs sanctions auxquelles Poutine répond comme au Ping-pong en faisant du chantage au GAZ à l'approche de l'hiver. Sale temps peut-on affirmer, car Poutine se fout éperdument, comme la Chine, de l'ONU et du droit international. L'Union Européenne ne fait peur à personne , quant à Obama c'est une claque magistrale dont il se relèvera difficilement. La Pologne qui reprend les rennes de l'OTAN est en alerte ainsi que les Etats Baltes. L'OTAN s'est réuni en Angleterre où les députés britanniques  ne sont pas chauds, ni pour une intervention , ni pour les sanctions aussi douloureuses que Poutine renverra dans les gencives des Européens tout en conservant les territoires repris par la force.

    Poutine, digne successeur de Staline qu'il n'a même pas la pudeur  d'oublier  et de l'affirmer en public (sic). Ce cher Poutine!

    Google Bookmarks

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :