• Authentique -(suite)

    Non seulement cette espionne n'a jamais été inquiétée, mais elle a été décorée à Moscou   en 1984 et félicitée pour son remarquable travail. Elle   s'était  ensuite  repliée en France  bien sûr, où elle travaillait au noir, mais lors de l'ouverture du mur de Berlin , elle tenta de  se  suicider, car elle se rendit  compte  qu'elle  avait perdu   toute    raison      de croire,    d'autant  que   son  nouvel   amant   l'avait larguée., car autant il avait été d'accord pour les   galipettes, autant  il ne désirait pas refaire sa vie avec elle étant marié et père de  famille. Perdante  sur  tous les  tableaux  et grillée,  elle  a  retrouvé  ses  "copines"  dont  certaines   également mariées  s'étaient  philosophiquement  rangées   des  circuits étroitement  surveillées.

    Heureusement qu'aucune guerre n'a eu lieu entre l'Ouest et l'Est, car nous étions truffés par la  5°  colonne  soviétique  ayant  superbement  manœuvré. Avec les Britanniques  et  surtout  les  Israéliens,  les  Soviétiques  ont  mérité   une  des premières  places, en  matière  d'espionnage. Il  faut  se  souvenir  de    Richard SORGUE  sans  doute  le  plus  fantastique  espion allemand, infiltré en qualité de journaliste     Nazi  au  Japon, qui  détenait  les    plans  d'attaque  d'Hitler  pour Barbarossa,  dont  Staline n'a pas  cru  un mot  croyant  à une  intox... Pour lui ça s'est   mal  terminé  car  les  japonais    lui  ont  coupé  la tête. Comme   quoi  ce   métier   est   parfois  très  dangereux. Les   Britanniques   furent  longtemps  les   meilleurs,  supplantés  par  les  Israéliens  qui  n'hésitèrent  jamais  à exploiter immédiatement  les  renseignements  fournis  par  leurs  agents.

     

     

    Google Bookmarks

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :