• Au nom de Deu!Vve la coloniale!

    La décolonisation a bien eu lieu , mes bien chers frères et la France s'est empressée de tourner la page, l'amnésie étant en la matière la contrepartie du DETACHEMENT. En dehors des oubliés, PIEDS NOIRS et HARKIS et quelques baroudeurs, les Français s'en tapent. En revanche les deux guerres mondiales, ça nous remue encore... La liquidation de l'Empire était impatiemment attendue. Il n'y qu'à voir avec quelle vitesse les métropolitains en ont fait leur deuil... L'entreprise coloniale? Vous voulez plaisanter! Mais là où nos gauchos se mélangent les pédales et sont incapables de répondre, c'est que si la métropole pratique à large échelle sur ses populations IMMIGREES DISCRIMINATION et MORGUE, COMMENT EXPLIQUER QUE CELLES-CI CONTINUENT A SE PRESSER A NOS FRONTIERES? et même à RECLAMER DES VISAS? Tout en ne se considérant pas comme français d ès qu'ils l'ont obtenu(un COMBLE! Je crains d'ailleurs que ça ne finisse par un dérapage auquel VALLS sera totalement largué...)

    Lorsque j'étais en poste à MAYOTTE ( 1983-1986), alors qu'à Madagascar  régnait un communisme de tendance nord coréenne, des Pakistanais et des Indiens furent virés à poil car ils tenaient les commerces. Mais les Malgaches occupaient les postes de contre maitres , chefs de chantier et de nombreux postes de responsabilité. RATSIRAK, L'amiral dictateur rouge décida de les exterminer. Les dizaines de milliers s'enfuirent donc, ou du moins le tentèrent-ils en direction de Mayotte à 400 nautiques de la côte ouest. Par tous les moyens , c'est-à-dire des pirogues à balancier et à voile... Ils furent poursuivis jusqu'en mer par une foule hystérique armée de lances et de coupecoupes chauffée à blanc par la propagande, ce fut un vrai carnage, un génocide , dont curieusement les médias français à la botte de Mitterrand ne dirent  mot.On estima qu'environ 14000 femmes , vieillards, hommes et enfants furent noyés ou assassinés.

    Les quelques miraculés ayant réussi à atteindre Mayotte nous en racontèrent les horreurs de style POTPOT. Dès leur arrivée ils demandèrent des papiers français . A mon départ , ils constituaient un quartier très actifs , ne créant aucun problème. et désirant rester français. En vérité  les Mahorais, depuis plus de mille ans servaient de réservoir d'esclaves pour les  Arabes. Mieux, Mayotte aurait du normalement prendre son indépendance avec les COMORES aux mains d'une vieille canaille amie de Mitterrand et propriétaire terrien de plus de 70% des terres mahoraises. C'était non seulement une crapule, mais un esclavagiste dont les Mahorais refusaient non seulement l'indépendance mais étaient prêts à le tuer.

    Mitterrand voulait que Mayotte rejoigne les Comores où sévissait ABDALLAH qu'ils redoutaient ( je raconte dans mon livre "la saga d'un génération sacrifiée" l'incroyable aventure qui se termina tragiquement avec l'aide des mercenaires de BOB DENARD); Mais sur référendum la population refusa à plus de 95% l'indépendance, réclamant même le statut de DEPARTEMENT, ce que Mitterrand refusait catégoriquement ( ce qui pouvait se comprendre, alors qu'on liquidait l'empire) A ma connaissance, deux  préfets y laissèrent la peau et furent virés en 48 heures, et mis au placard pour avoir échoué à ce que les mahorais réclament l'indépendance.

    Quand Mitterrand tombant un beau jour sur un brave préfet qui avait gagné son mérite militaire en combattant l'OAS fut convoqué. Contrat simple: si Mayotte rejoignait les Comores, non seulement il conserverait sa casquette (car le brave homme n'était pas énarque et recevrait la légion d'honneur, le rêve!) Et là, commença une autre histoire que je vous conterai peut-être un jour.

    Mais revenons à nos moutons immigrés. Certes les raisons économiques jouaient en la faveur de la France eldorado, cette vieille république décadente, si INFÂME soit-elle qui leur offrait toutes les chances d'une EMANCIPATION, d'un accès à la liberté dont ils pouvaient IMPUNEMENT abuser et ne s'en privant pas ( lieu commun), alors que chez eux la liberté n'était pas un article courant... Mais pourquoi donc ces cons-là voulaient leur indépendance? C'était à nouveau enfermer des individus dans une définition ETHNIQUE , raciale ou religieuse, les replonger dans la nasse dont on entendait les soustraire les replaçant en position de victimes éternelles. Et d'autre part ça commence à chauffer les "BLANCS" qui dans toute l'Europe en avaient ras le bol; Je redoute même qu'un dérapage ne vienne compromettre un de ces 4, la sérénité de VALLS.

    A suivre

     

     

     

     

     

    Google Bookmarks

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :