• Assistance militaire

    La situation mondiale s'étant aggravée, le commerce des armes n'a jamais autant progressé, obérant les ressources des Etats quelques soient leurs moyens. Les grandes puissances moins que les moyennes  et les petits Etats certes, mais quand comme les Etats -Unis on est intervenu si souvent aux quatre coins de la planète, il est normal qu'un gouvernement démocratique lève le pied pour épargner son peuple, tout  en demeurant sensible aux malheurs des populations subissant des attaques sans avoir les moyens de résister. C'est ainsi que certains Etats furent souvent appelés à remplir le rôle de gendarmes du monde, avec l'appui de l'ONU , voire sans. L'Amérique a longtemps si souvent rempli cette mission, que la crise aidant, elle ne veuille plus expédier ses troupes à l'étranger. Ces missions n'étant jamais valorisantes, mais toujours onéreuses, humainement, matériellement et financièrement .

    Aussi un gouvernement acceptant de venir au secours d'un peuple, par contrat, comme   la France avec ses anciennes colonies, n'est-il fiable que si la France en a les moyens. Contrairement à ce que croient encore nos politiciens, ou du moins nous tentent de "faire  accroire" nos concitoyens, la France n'est plus une GRANDE PUISSANCE et nos armées sont fort démunies, au point que nous ne pouvons plus assumer ce rôle généreux mais excédant nos possibilités. A plus forte raison pour assister des peuples étrangers éloignés de notre pays. On ne peut répondre à tous les appels. c'est même insensé. La logistique exigée est hors de notre portée, d'abord  financièrement puisque les caisses sont vides au point de ne plus satisfaire les propres besoins de nos armées...

     Passant outre, nos gouvernants ont pris l'habitude d'affaiblir dangereusement notre Défense.  Avoir les yeux plus gros que le ventre devient même très dé dangereux, car en épuisant une armée déjà châtrée  débudgétisant continuellement la Défense c'est jouer avec le feu. Nous ne pouvons plus agir partout sur la planète, même pour expédier des armes  alors que nous ne pouvons plus  expédier des contingents en OPEX n'importe où.Or c'est ce qui se passe actuellement où nous nous sommes engagés à armer les Kurdes, seuls avec les Américains, ce qui fait sourire les Européens. En effet de quoi ont besoin les Kurdes? Des armements lourds, des chars, des canons, des missiles divers, des véhicules blindés et des moyens radio de communication. Un député s'est élevé contre cette prétention, et pas n'importe qui, un responsable averti, parfaitement au courant de la situation de nos armées et non tenu au SILENCE.Car en plus de l'impossibilité de fournir de l'armement lourd ou onéreux, il s'agit d'un DON... Or les Kurdes ne peuvent pas payer et nous ne pouvons pas livrer ce genre d'armement puisque même nos unités opérationnelles sont en difficulté quant aux disponibilités (sic).Il ne faudrait pas que la recherche obstinée de l'amélioration d'une popularité mise à mal nous amène  à prendre un risque inconsidéré, sans pouvoir satisfaire pour autant les peuples que nous désirons assister, or ce ne sont pas d'armes légères dont ont besoin les Kurdes... Quand on n'est même plus capable d'armer ses propres armées , il est insensé de faire de telles promesses en jouant les matamores.

    Google Bookmarks

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :