• "Les Chiites, parfaitement conscients   de  l'impuissance européenne au Proche Orient, l'intérêt américain se déplaçant vers l'extrême Orient, comptent bien profiter de la situation  voiyant paradoxalement les Etats-Unis passer "ponctuellement"(!?)du coté de l'Iran pour contrer les djihadistes sunnites. IMBROGLIO TOTAL, bien dans le style oriental, et que les besoins  de pétrole des Américains , malgré le succès des gaz de schiste, les   obligent à garder un œil dans la région.

    "Un trou d'air" s'est créé au Proche Orient pour l'Europe incapable par ses propres moyens de jouer un rôle équivalent à celui de Washington. ce qui n'est pas pour déplaire au tovaritch POUTINE, ne craignant plus les sanctions occidentales. L'Europe n'est pas crédible, car cacophonique et  ne disposant toujours pas d'une FORCE susceptible d'impressionner actuellement quiconque.

    heureusement que l'arrogance chinoise , en inquiétant ses voisins vient à l'aide des Américains, dont la puissance militaire et industrielle demeure considérable , leur permettant (pour l'instant, mais combien de temps encore?) de rester le GENDARME DE LA PLANETE... ce faisant ils demeurent les alliés des Etats pétroliers, des Européens,  des japonais, des Philippins et même éventuellement des Vietnamiens  gravement menacés.

    En effet, la puissance aéronavale américaine, éventuellement aidée par les marines europénnes leur permet de CONTRÔLER les routes maritimes et particulièrement celles du pétrole, objets de la sollicitude chinoise  (collier de perles). Roi des mers les Etats-Unis demeurent encore la seule hyperpuissance capable de maintenir ses alliances militaires et d'intervenir tout azimut autour de la planète.

    Google Bookmarks

    votre commentaire
  • Les djihadistes étaient au Proche Orient et en Asie centrale  depuis la terrible guerre de TCHETCHENIE; la victoire obtenue par les Soviétiques n'a fait que déplacer les bandes qui ont fui devant la terreur, méthode de guerre habituelle des Soviétiques. Le rôle de la Syrie, alliée traditionnelles des soviétiques a été dans le style habituel de Bachar el-Assad: le machiavélisme...Manipulant en 2003 les djihadistes pour déstabiliser les Américains en Irak dans les secteurs sunnites. Jouant double jeu, Damas  d'une main communiquait des renseignements aux occidentaux et de l'autre, pour les convaincre de sa bonne foi,  sévissait sévèrement contre les mêmes djihadistes quand Bachar pensait que ce serait utile. Les Syriens , de père en fils furent toujours perfides et cruels, mais organisés, comptant sur les Russes auxquels ils avaient concédé la base navale de LATROUS. La hantise de Bachar était que les Américains , après l'Irak  ne poursuivent leur "nettoyage" en Syrie...

     S'appuyant sur les Russes dont ils recevaient près de deux milliards de $ d'armements par an, bénéficiant de la "neutralité bienveillante " de la Chine", ils pensaient , à juste titre, pouvoir contenir les Occidentaux, Américains en tête. Dès le déclenchement de la révolution, Damas libéra des djihadistes pour neutraliser les insurgés entretenant de bonnes relations avec les Occidentaux. Opération réussie, surprenant les Occidentaux par l'intervention des djihadistes de l'EIll et l'intervention des Chiites libanais pour combattre les insurgés. Le calcul diabolique de Bachar lui permit de rétablir un équilibre en sa faveur et stopper l'assistance occidentale, craignant que toute assistance aux révolutionnaires aboutisse aux main des djihadistes. Du grand art, en espérant que  cela permettrait un retour des Occidentaux en sa faveur! Une fois de plus , la politique étrangère américaine entrainant les Européens dans des aventures déstabilisatrices les décrédibilisant était responsable de ce gâchis aux conséquences dramatiques au proche Orient.

     OBAMA refusant d'intervenir, le rôle  ridicule de Hollande maintenant une position hostile , mais sans moyens,  fit échouer les Occidentaux, par ailleurs bien décidés à ne pas broncher, si ce n'est par des sanctions  inefficaces. toutes les précédentes interventions s'étant soldées par des échecs coûtant très cher. Cette "LASSITUDE OCCIDENTALE" inquiéta certes la France qui ne pouvait plus assumer une politique étrangère de protection du LIBAN, de l'IRAK et de la JORDANIE. Profitant de cette situation d'impuissance occidentale, les djihadistes manifestant une intelligence et un esprit de décision remarquables, décidèrent d'intervenir au Sinaï contre les Egyptiens ayant maté les frères Musulmans. inquiétude d'Israël, devant cet encerclement progressif dont les forces regroupées venant du Nord créaient un nouveau FRONT, car les Palestiniens allaient agir, encouragés par cette évolution.

    On me signale que je dois arrêter cet article, donc à bientôt...

     A suivre

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Google Bookmarks

    votre commentaire
  • Le conflit CHIITES SUNNITES est vieux  , ayant toujours empêché les Arabes de s'unir et même les laïques comme NASSER ont échoué, ce que l'Occident et Israël ne regrettent pas...  KHALED    KELKAL , le salopard sunnite , organisateur des attentats de 1995 en France, avait distillé  urbi et orbi le fait que le chiisme ne serait que pure invention des Juifs! L'hostilité traditionnelle des Sunnites  et des Chiites qui s'était un moment apaisée au XIX° siècle a repris de plus belle du fait de KHOMENIEYNI qui avait politisé sa révolution en 1979,  libérant les chiites au Liban et en Irak reprenant de la graine. Les Américains traditionnellement ignorant des réalités lors de leur intervention en 2003 ont confondu démographie et démocratie en pays musulman. Du coup , sous prétexte de démocratie DEMOGRAPHIQUE que la dictature de fer du Parti BAAS avait réussi à tenir en main, le Chiite MALIKI fut élu, mais renonçant systématiquement de gouverner avec des représentants Sunnites, DONT AL QAEDA, mais EGALEMENT des anciens "BAASSISTES" et de nouveaux djihadistes  résolus à se battre jusqu'au bout...

    Bassar el-Assad, l'alaouite ( branche chiite) est alors de fait, embarqué  dans ce clivage confessionnel qui n'existait pas  au départ de la révolution syrienne. Mais si cette guerre acharnée a des fondements religieux certains , les rivalité de pouvoir existent du fait du programme des djihadistes de créer leur Califat du CHAM. La pétaudière s'accroit,   car il n'existe  d'unité cohérente ni chez les uns ni chez les autres. Et depuis que l'EILL a  doublé El Qaeda,  et que la révolution iranienne a prouvé qu'il était possible de renverser le SHA, un nouvel avenir s'offrait au djihadisme international. Mais le rêve de KHOMEYNI  de dominer le monde musulman ayant échoué car les Sunnites résistèrent, s'organisant pour combattre les Soviétiques en Afghanistan, se transformant ultérieurement en  TALIBANS contre les Occidentaux, ce fut le début des zones tribales et du recrutement des volontaires étrangers. C'est l'émergence d'INTERNET et les facilités offertes par les moyens de communication modernes qui ont renforcé le pouvoir des djihadistes ayant leurs propres émetteurs et stations radio. Au point que le DJIHAD INTERNATIONAL est devenu LE PREMIER "CUBERMOUVEMENT" DU XXI° siècle ( incroyable mais authentique!!!)

    Le djihadisme existait déjà en BOSNIE, au YEMEN où il continue à lutter contre le régime officiel aidé par les Américains et leur drones. Quant à l'Afghanistan , depuis le départ envisagé des Occidentaux,  et en début d'exécution , les talibans ont repris  le combat et les attentats .

    A suivre

     

     

    Google Bookmarks

    votre commentaire
  • Lorsque l'Amérique a prévenu les Européens qu'ils leur faudraient à l'avenir se démerder seuls face à d'éventuels conflits, beaucoup d'Européens ont persisté à croire qu'il n'en serait rien sinon de simples intentions dues à l'émergence de la Chine capable de déstabiliser le monde entier. Mais en vérité , les Américains s'étant cassé les dents en Afghanistan et en Irak, OBAMA  pense qu'ils se sont trop investis au Proche Orient  pour des résultats négatifs voire catastrophiques. Mais ce que les Européens n'ont pas encore compris, c'est que si les Américains se désintéressent de ce volcan, l'Europe se retrouvera en PREMIERE LIGNE...

    Depuis la guerre en Syrie on assiste à un bouleversement des alliances. La Turquie rompant avec Israël et l'Amérique et l'Iran pourtant  son ennemi résolu à cause des problèmes nucléaires, prenant fait et cause pour BAGDAD face à l'offensive djihadiste en vue de la création d'un CALIFAT du CHAM... La situation déjà inextricable, devient ubuesque, car les KURDES rêvant toujours d'acquérir leur indépendance qui inquiéterait Turques , Iraniens, et Syriens, se sont emparés de KIRKOUK, exigeant des garanties sur la répartition de la manne pétrolière. Alors que le président  irakien chiite, MALIKI a d'autres chats à fouetter avec l'offensive vigoureuse  des djihadistes menaçant son pays, sa position personnelles étant même directement menacée à l'intérieur par son opposition non totalement sunnite.

    La pétaudière enfle et les Etats-Unis se demandent s'il ne va pas falloir d'une manière ou d'une autre intervenir pour sauver l'Irak qu'ils avaient cru convertir à la démocratie... La révolution égyptienne intervenant depuis trois ans,   MORSI et les Frères Musulmans prenant le pouvoir, le QATAR et la TURQUIE étaient alors les meilleurs alliés du Caire et BACHAR el-ASSAD, l'ennemi. Patatras, aujourd'hui c'est un reversement complet: l'ARABIE SAOUDITE soutenant financièrement AL-SISSI, lequel peu favorable  à Bachar el-Assad et ne désirant pas se mêler de cette guerre civile qui s'éternise, a lui-même de graves problèmes avec les djihadistes dans le Sinaï et même à l'intérieur du fait des frères Musulmans. Comme on peut le constater la situation au proche Orient empire devenant encore plus compliquée du fait d'une reprise d'une guerre  acharnée des Sunnites contre les Chiites...

    On aurait tort en Europe de croire que cette guerre ne prendra pas une orientation la concernant tôt ou tard. De véritables BRIGADISTES venant du monde entier grâce à internet en grande partie, d'Europe et  même d'Amérique (sic) ne vont pas tarder  à leur retour à faire parler d'eux dans une Europe INCONSCIENTE et non préparée à faire face à ce nouveau danger...

    A suivre

     

    Google Bookmarks

    votre commentaire
  • Ceux qui combattent les djihadistes se posent les questions suivantes: s'il est vrai que les kamikazes vont directement au paradis,  faut-il les aider? la convention internationale sur les prisonniers a-t-elle encore un sens? Les consignes sont souvent de les DETRUIRE, seul moyen d'en diminuer le nombre.QUEL SENS CELA DONNE-t-IL A NOS TROUPES ENGAGEES EN AFRIQUE NOTAMMENT? Nous allons donc vers une guerre totale dans le style nazi et soviétique. Tous les conflits les plus meurtriers de la planète ont lieu en TERRES d'ISLAM!. L'ONU n'a pas l'air de s'en apercevoir... ce qui se passe en Centrafrique est déjà symptomatique d'un avenir de plus en plus sombre. Il va falloir que les Etats-majors prennent conscience de cette évolution, car si nous respectons les droits de l'Homme concernant ces criminels, tant qu'il en subsistera un seul , les conflits perdureront; c'est mathématique. Cette évidence devient populaire. Quelle réponse vont avoir les responsables occidentaux  face à cette menace mondiale quand on voit que même dans le sultanat de BRUNEI on va appliquer la CHARIA ? La Chine semble prendre la piste de la guerre totale chez les OUÏGOURS...L'opinion publique en France , d'après le MONDE devient de plus en plus favorable au retour de la peine de mort...COMMENT PEUT-ON ENCORE TOLERER L'APPLICATION DE LA CHARIA SUR NOTRE PLANETE? C'est DINGUE!

    Il faut donc frapper à la tête l'hydre des chefs religieux radicaux, dans l'intérêt même des musulmans intégrés, mais à condition qu'ils en conviennent... Autre problème, car c'est par la terreur que les intégristes progressent en France où ça ne va pas tarder à devenir urgent tant le cancer s'étend parmi les populations les moins instruites y voyant la seule issue d'avenir. Le nombre des candidats  au DJIHAD ne cesse d'augmenter et les autorités le savent. Mais il est extrêmement difficile d'y mettre un terme, car les Arabes  sunnites disposent de fonds considérables pour aider les "VOYAGEURS à contourner les itinéraires". Tant que ces sources criminelles existeront, avec ces Etats  que nous continuons à RAVITAILLER en ARMEMENT, sous prétexte de REAL POLITIQUE, les djihadistes disposeront de véritables TRESORS de guerre. On en voit mal la solution qui ne devrait être que drastique pour devenir efficace. Comme en 1939, croyant éviter la guerre, on tergiverse  en en reculant l'échéance. L'attitude du QATAR, entre autres, jouant double, voire triple jeu,  devrait ouvrir les yeux de nos dirigeants croyant traiter avec d'honnêtes gens alors qu'ils sont machiavéliques, poursuivant la conquête du monde par tous les moyens; ça n'est plus un fantasme et l'Amérique y contribue avec son manque de psychologie habituel en matière de politique ETRANGERE. Les exemples de l'AFGHANISTAN et de l'IRAK sont pourtant EVIDENTS! Quant à la Russie , poursuivant la politique traditionnelle de l'URSS, elle contribue au véritable génocide en Syrie. Et nous continuons à désarmer!!!!!! Les problèmes posés par les luttes entre SUNNITES et CHIITES ont atteint un point de non retour et ceux d'Israël et de la Palestine sont toujours "indémerdables"... Ne pas voir ce qui se prépare et surtout ne prendre aucune mesure, en se bornant à attendre, est INSENSE!

    Google Bookmarks

    votre commentaire