• Dans mon article précédent intitulé ((suggestions sans garantie de résultat)) il faut remplacer "ATTENTIVE FRILOSITE" par ATTITUDE FRILEUSE"

    Google Bookmarks

    votre commentaire
  • L'HISTOIRE qui de tous temps, fut une de mes passions. Elle m'a enseigné que les démocraties occidentales n'étaient jamais prêtes à affronter la guerre. L'exemple franco-britannique de 1938-1940 et surtout celui des Etats-Unis avec Pearl Harbour, en sont deux illustrations flagrantes. L'univers mental des politiques, au-delà de certains présidents de la république et ministres de la défense, il faut bien admettre que les questions militaires ne sont pas "l'alpha et l'oméga" des politiques. C'est un constat... Dans les périodes de "PAIX FROIDE" ,  l'absence de menaces EXTERIEURES, au sens militaire du terme contre notre pays essentiellement. En revanche, l'ENORMITE des problèmes BUDGETAIRES, ECONOMIQUES et SOCIAUX auxquels les démocraties occidentales sont confrontées, font que le DOMAINE militaire est presque toujours secondaire quand il n'est pas simplement délaissé (autre constat).

    Combien de députés et sénateurs vraiment concernés par les problèmes de la Défense (EXTERIEURE) sont-ils  présents au Parlement?  TRES PEU, faut-il admettre. Souvenez vous de De Gaulle, aux vues prophétiques, qu'il s'agisse de STATEGIE ou de TACTIQUE, considéré par PETAIN ministre de la Guerre , comme visionnaire,  un Cassandre, alors qu'il jouissait en Allemagne du plus grand intérêt. Paul RAYNAUD, président du conseil  ne s'est aperçu de sa valeur que quand ce fut bien trop tard. Les conséquences, tout le monde les connait .En l'occurrence, les MILITAIRES ne furent pas brillants et l'auréole de Pétain a fait nommer un GAMELIN aussi figé que lui, au poste clé. Quant à MAGINOT croyant à l'invincibilité de sa LIGNE, même pas achevée! Lui, un ingénieur de haut niveau!?

    CONSTERNANT. De Gaulle a prêché dans le désert, petit chef de bataillon se mêlant de stratégie! Non seulement, il était barré par les vieux généraux , mais il n'y  eut aucun dialogue "POLITIQUES-MILITAIRES" , alors qu'il était VITAL, il n'y eut pratiquement aucun DIALOGUEUR du coté POLITIQUE. Ayant servi sous les ordres DIRECTS du général LE PULOCH, pourtant devenu Chef d'Etat-major de l'armée de Terre, qui m'a raconté comment ayant épousé les idées sur la guerre mécanisée, il s'était contré avec le maréchal Pétain sur un champ de manœuvre et avait hérité d'un nombre de jours d'arrêts, qui bien heureusement n'ont pas réussi à nuire à sa carrière. De toutes façons, les THEMES MILITAIRES restaient à l'arrière-plan des préoccupations des politiques. De plus, faut-il reconnaitre, les politiques étant SURTOUT sensibles à l'OPINION PUBLIQUE, et les médias de l'époque PERSUADES que nous ETIONS LES PLUS FORTS (sic), les dés étaient jetés...

    L'absence de militaires VALABLES dans les médias, TELEVISION EN TÊTE, est une grave lacune. C'est pourquoi, ex-officier supérieur retraité , je prie le ciel que le général VINCENT DESPORTES soit ECOUTE avant qu'il ne soit TROP TARD, raison pour laquelle j'ai baptisé mon blog "TOCSIN." Certains de mes camarades survivants de notre glorieuse Promotion, écœurés me disent qu'IL NE FAUT PAS RÊVER: les Français s'en FOUTENT...

    Pourtant, si les citoyens intéressés étaient AVERTIS, l'opinion , si importante en démocratie, pourrait peut-être exercer une pression salutaire  sur nos gouvernants dangereusement AVEUGLES et SOURDS en  la matière; Faut-il donc rêver? Ce n'est cependant pas simple, car les militaires "DU PLUS HAUT NIVEAU" sont tenus à la SIMPLE OBLIGATION de RESERVE , limitant de fait l'INTERÊT de leurs éventuels écrits, quand ça NE LES FAIT PAS "FICHER". Eternelle hantise du coup d'Etat militaire??? Même les nombreux écrits solidement ARGUMENTES et DOCUMENTES n'ont pas réussi à convaincre nos gouvernants depuis plus de 15 ANS!!! Il est facile aux "CENSEURS inconnus", de considérer un texte  fondé sur les problèmes militaires comme PAMPHLETS ou "BILLETS d'HUMEUR", car devant aveuglement et surdité persévérant, les officiers lucides, exaspérés de n'être pas entendus", peuvent se livrer effectivement à des "excès dans l'intérêt national", car c'est bien de ce patriotisme  dont ils sont animés.

    Tant que les généraux , au plus haut niveau, conserveront une attentive FRILEUSE, entravant la liberté d'expression d'officiers d'un rang et d'une expérience donnant à leurs propos une certaine caution, comment entrainer un regain d'intérêt pour les problèmes militaires de nos armées?

     A suivre

    Google Bookmarks

    votre commentaire
  • Pour retrouver la page perdue, prenez la suite 6, déroulez vers le bas et vous découvrirez la page manquante; Pour m'emmerder ce sont des champions, mais un peu infantiles.Je reprends en supposant que vous ayez découvert la page en dessous de la 6; Les échéances  ne sont donc pas seulement 2017, avec les prochaines élections présidentielles (qui ne seront pas tristes!) (puis les législatives si nous sommes encore en démocratie...) mais aujourd'hui, pour que les armées soient opérationnelles, demain pour qu'elles continuent à pouvoir remplir leurs missions et après-demain pour qu'elles soient en mesure d'affronter de futures menaces. Une politique de défense LIMITEE à l'horizon IMMEDIAT, comme celle conduite par Jean-Marc AYRAULT, ( passez moi l'expression , c'est une INVRAISEMBLABLE CONNERIE) , car elle ne peut  ABOUTIR QU'A UNE IMPASSE TRAGIQUE, C'EST-A-DIRE A UNE DEFAITE NATIONALE, dont évidemment comme toujours il ne porterait aucune responsabilité ( souvenez vous : 1940, INDOCHINE, ALGERIE :Aucun responsable... Y a rien à voir!)

    Renforcer le lien entre le politique et le militaire n'est donc pas seulement une nécessité INSTITUTIONNELLE. C'est une "URGENCE ABSOLUE POUR L'AVENIR DE LA FRANCE ." La farce des amateurs a assez duré" ,( et c'est un député qui vous le dit!).

    Faute de LUCIDITE, des SEUILS LIMITES sont en PASSE d'ÊTRE FRANCHIS. LE DECLASSEMENT STRATEGIQUE DE NOTRE PAYS EST UN RISQUE AVERE.  Non seulement les conséquences d'une NOUVELLE DEFAITE seraient désastreuses, mais ce serait une faute politique majeure devant l'HISTOIRE (nous en avons déjà suffisamment collectionnées...) Il y a URGENCE  à REAFFIRMER à l'ELYSEE, à MATIGNON et AU PARLEMENT, que la SECURITE DE NOS CONCITOYENS et la SAUVEGARDE DE NOS INTERÊTS VITAUX DOIVENT "REDEVENIR UNE PRIORITE NATIONALE DE TOUT PREMIER ORDRE. AUX REPRESENTANTS DU PEUPLE, DEPUTES à l'Assemblée  Nationale DE RAPPELER QUE LA SECURITE NATIONALE EST VITALE. TOUTES LES CIVILISATIONS SON MORTELLES, or nous sommes en instance de catastrophe pire que celle de 1940. Le TOCSIN a sonné, (ceux qui y sont sourds mais responsables politiques auront des comptes à rendre au peuple français déjà en surchauffe...) 

    Google Bookmarks

    votre commentaire
  • Reste à réunir la TROISIEME condition de la CONFIANCE entre le POLITIQUE et le MILITAIRE: la crédibilité de nos ambitions, qui passe par un EFFORT BUDGETAIRE REALISTE...L'état DEPLORABLE de nos finances publiques réduit considérablement les marges de manœuvre. Mais tout est affaire de PRIORITE. Pour le dire plus directement: il y a URGENCE à POSER, enfin, les  TERMES d'un VERITABLE ARBITRAGE entre le "COEUR REGALIEN de l'ETAT" et les INTERVENTIONS PERIPHERIQUES de l'ETAT PROVIDENCE ( DEMAGOGIE et CLINTELISME) LE METIER de L 'ETAT, C'EST D'ABORD LA SECURITE INTERIEURE et EXTERIEURE!

    Cette ambition réaliste est plus que jamais nécessaire alors même que l'EUROPE PIETINE et reste INCAPABLE de s'ENGAGER de MANIERE CREDIBLElà où les MENACES pour sa SECURITE existent, en particulier en AFRIQUE (malheureusement les Allemands n'ont pas plus de STRATEGIE que nos gouvernants!)

     La décision de réintégrer  complètement  l'OTAN prise en 2009 était nécessaire. Notre position est plus solide aujourd'hui ( à condition que les "abonnés", sûrs de l'assistance américaine , COMPTANT sur cette assurance ,ne  négligent pas leurs forces par des COUPES anesthésiantes) HUBERT VEDRINE ancien ministre des Affaires Etrangères l'avait  confirmé en automne 2012.

    Je suis oblgé d'interrompre mon article car on vient de me upprimer une page. A bientôt!

    A suivre

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Mais cette crédibilité est sérieusementENTAMEE si la Défense devient une VARIABLE d'AJUSTEMENT? COMME ELLE DEVIENT AUJOURD'HUI! I  y a en effet une véritable INCOHERENCE POLITIQUE à faire peser sur le ministère de la Défense 60% (!!!) de la BAISSE des EFFECTIFS de la fonction publique tout en continuant à créer des EMPLOIS PUBLICs et PARAPUBLICS dans certains ministères non REGALIENS et dans les COLLECTIVITES LOCALES ( par démagogie!)

    Les Armées n'ont eu de cesse de se REFORMER, de se RESTRUCTURER et cependant de conduireavec succès les opérationsles plus diverses sur tous les théâtres, des montagnes afghanes au désert saharien, en passant par l'Océan Indien ou la Jordanie( assistance humanitaire et hôpital militaire de campagne) JUSQU'A QUAND??? Les REDUCTIONS ENVISAGEES TOUCHENT DESORMAIS AUX FONDAMENTAUX DU METIER MILITAIRE IMPLIQUANT LA PERTE "DEFINITIVE" de SAVOIR-FAIRE et de CAPACITES OPERATIONNELLES  SPECIFIQUES!

     Alors qu'une sorte de "PAIX FROIDE" s'instaure au cœur de l'Europe, face à une RUSSIE PLUS IMPERIALE QUE JAMAIS, alors même que le SUD FOURMILLE de MENACES DIRECTES, IL EST URGENT de se RESSAISIR. LA REPRESENTATION NATIONALEDOIT ÊTRE PLEINEMENT CONSCIENTE DES ENJEUX GEOPOLITIQUES A VENIR ( TOCSIN!) Une DEFENSE se CONSTRUIT dans le TEMPSLONG, MAIS PEUT TRES VITE ÊTRE DEMANTELEE DE MANIERE "IRREVERSIBLE", n'oublions pas qu'un PROGRAMME d'ARMEMENT s'ETALE DESORMAIS SUR DEUX, VOIRE TROIS DECENNIESet même parfois PLUS ( Nous ne sommes plus au Moyen Âge!) Bien au-delà de l'espérance de vie politique d'un MINISTRE ou d'un MANDAT LEGISLATIF! Il importe donc de développer une VRAIE "CAPACITE de DECISION à LONG TERME", INDISPENSABLEpour préparer les armées dans un CONTEXTE d'INCERTITUDE STRATEGIQUE ( Avec nos amateurs au pouvoir?)

    A suivre

     

     

    Google Bookmarks

    votre commentaire
  • A l'inverse, le politique joue pleinement son rôle lorsqu'il permet à Notre pays de  se doter des armements nécessaires.. Ainsi, les images récentes de l'avion de transport A400M ( baptisé l'arlésienne) qui vient juste d'entrer en service dans l'armée de l'Air:3 EXEMPLAIRES!) ne doivent pas faire oublier des années d'efforts en particulier entre 2008 et 2011 pour remettre le projet d'aplomb. A cet égard,la ténacité du gouvernement français vis-à-vis du constructeur a été payante et mérite d'être appréciée (il n'en demeure pas moins que nos aviateurs ont attendu plus de DIX ANS  pendant lesquels  nous avons du louer des avions russes à des prix prohibitifs, en OPEX!!!)

    Le pouvoir public a la charge de l'intérêt  national, qu'il doit toujours faire prévaloir. L'exemple du RAFALE souvent critiqué pour ne pas avoir encore été exporté. Si l'on avait écouté CERTAINS EXPERTS, la France aurait acheté des F-18 américains et à ce jour il n'y aurait plus d'AVIONS DE COMBAT "MADE IN FRANCE". Le monopole américain aurait été total, reléguant notre industrie aéronautique à une position de sous-traitance .'( Jouant déjà les supplétifs de l'Amérique...) On ne peut que se féliciter du choix du RAFALE, au regard de ses succès obtenus en opérations. ( et maudire les Européens qui ont intrigué pour jouer perso, alors que notre avion était déjà en service, en s'unissant pour construire  à retardement un autre modèle , et les Suédois le GRIPEN)

     C'est ici que  la question  de la souveraineté nationale se pose. Si le militaire y contribue physiquement, c'est bien la responsabilité du politique que de l'affirmer. Le Livre Blanc de 2008 avait su définir une telle approche globale, dessinant pour notre pays les moyens de ses ambitions stratégiques, il est essentiel d'assumer que  la sécurité intérieure contribue aussi à l'exercice de notre souveraineté. (L'absence d'une Défense européenne est un véritable scandale, nous condamnant à ATTENDRE, en période de crise budgétaire, au lieu d'unir nos efforts pour standardiser et synchroniser nos armements,ce qui contribuerait à réaliser des économies conséquentes pour chaque Etat concerné.

    La lutte contre les filières d'immigration illégale et la criminalité organisée contribuent évidemment à la sécurité nationale ( alors que les Français convertis rentreront de Syrie avec des projets djihadistes) . L'attitude PASSIVE de notre gouvernement face à ce grave problème risque de nous coûter très cher!

    La défense de notre pays doit être GLOBALE. Au politique de la conduire en s'appuyant à la fois sur les expertises opérationnelles de nos armées et sur des forces pratiquement inexistantes des forces de sécurité INTERIEURE (Absence de RESERVES CREDIBLES !!!

    A suivre

     

    Google Bookmarks

    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires